NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

05-10-2018
RESTAURATION ET CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ EN COTE D’IVOIRE : LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE LANCE UN PROJET.

La zone forestière ivoirienne est reconnue comme une grande région de la forêt de la Haute Guinée de l’Afrique de l’Ouest qui s’étend de la Guinée au Togo. Sa richesse en espèces végétales est estimée à 2 800 plantes forestières. Le constat montre que ces ressources naturelles tendent à disparaître. Face à cette situation le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable affirme sa  détermination  à redorer l’image de la biodiversité ivoirienne. D’où l’élaboration du projet intitulé « Durabilité et Approches de Développement pour la Gestion transformationnelle, la Restauration et la Conservation des Forêts et la Biodiversité en Côte d’Ivoire » financé par le Fonds Mondial pour l’Environnement (FEM).

C’est dans ce contexte qu’un atelier de validation dudit projet a été organisé par le MINEDD ce Jeudi 04 Octobre 2018 au Centre Episcopal Régional de l’Afrique de l’Ouest (CERAO) aux Deux-Plateaux. Le  Directeur de Cabinet, M. François KOUABLAN représentant le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Pr Joseph SELA SEKA a procédé à l’ouverture de cet atelier. Ce conclave vise entre autres à soumettre l’initiative aux différentes parties prenantes en vue de leur appréciation.

Cet  atelier a connu la participation des représentants de l’ONU Environnement, du FEM et des experts de plusieurs ministères techniques.

Dans son adresse, le Directeur de Cabinet a dépeint la forte pression sur la flore et la faune ivoirienne. De ce fait il a jugé opportun que les mesures de protection atteignent un niveau supérieur. « Après un constat alarmant sur la dégradation de nos forêts et de la diversité biologique, il était naturel que l’on envisage un passage à une plus grande échelle de protection du couvert forestier et de la biodiversité en Côte d’Ivoire », a-t-il souhaité. Pour ajouter, l’émissaire du Prof Joseph Séka SEKA a invité toutes les parties prenantes à s’impliquer ardemment dans les réflexions afin de produire des résultats de qualité.

M. François KOUABLAN a loué également le travail émérite de la collaboration du FEM et de l’ONU Environnement. Pour le dernier cité, son représentant Adamou BOUHARI a réaffirmé l’appui de l’organisme onusien dans les différents projets auxquels ils sont associés. Pour cette initiative sur la biodiversité il a indiqué que des défis majeurs  sont attendus. « Il s’agit ici de voir  au-delà des départements ministériels puisqu’il comprend un mécanisme de financement dans le cadre du développement durable, la réduction des gaz à effet de serre à travers la REDD+, la conservation de la biodiversité et la conservation des parcs et réserves », a-il- signifié.  C’est pour cela Adamou BOUHARI  a plaidé pour que le projet ne soit pas seulement l’affaire du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, mais il doit être interministériel tout en faisant une analogie   au  Comité National du Développement Durable qui inclut plusieurs parties prenantes.



SERCOM MINEDD



 


AUTRES ACTUALITES


09-01-2019
Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques 2019 : Le lancement prévu ce vendredi

Le Réseau Africain des Experts pour l’écologie (REFACC) compte mettre les bouchées doubles à l’occasion de la 2ème édition des Journées Africaines de l’Ecologie ...


10-01-2019
Le Professeur Joseph Séka SEKA élevé au rang d’Officier de l’Ordre national

Son abnégation pour le travail bien accompli et sa détermination continuent de lui gravir des marches. Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable est désormais Officier ...

18-12-2018
6ème Rapport sur la Biodiversité en Côte d’Ivoire : Les parties prenantes en conclave pour sa validation

L’article 26 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) impose aux parties prenantes l’ayant ratifié de soumettre tous les quatre ans un rapport national. La Côte d’Ivoire ...


12-12-2018
COP 24/Le ministre Joseph Séka SEKA : ‘’Le temps est venu de rendre opérationnel l’Accord de Paris’’

La voix de la Côte d’Ivoire a résonné le mercredi 12 décembre, à la tribune de la Cop 24, en Pologne, à travers un message fortement ovationné. Segment de haut niveau, ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 597
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG