NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

12-07-2018
LUTTE CONTRE LES DÉCHETS INDUSTRIELS: Un projet de gestion des polluants organiques persistants non intentionnels, lancé à Abidjan

50% des déchets provenant de sources industrielles, à savoir les rebus de véhicules en fin de vie et ceux des équipements électriques et électroniques, sont déversés dans des zones ouvertes, naturelles ou dans des zones de drainage. Ils sont responsables des inondations et menaces sur la santé des populations. Pour trouver une solution durable à ces menaces, le Ministère en charge de l’Environnement, a initié le projet dénommé Gestion écologiquement rationnelle des émissions involontaires de Polluants Organiques Persistants (uPOP) et des Diphényles Ethers Polybromés (PBDE), provenant des déchets industriels (uPOP-CI).
Le lancement de cet important projet a eu lieu le jeudi 12 Juillet 2018, à l’Hôtel Manhattan Suites d’Abidjan.
À cette occasion, le représentant du Ministre en charge de l’Environnement, Dr Gustave ABOUA, Directeur Général de l’Environnement et du Développement Durable, a rappelé l’origine de ces polluants. On retiendra qu’une partie des déchets dans nos agglomérations fait l’objet d’une élimination systématique non conventionnelle, à travers le brûlage à ciel ouvert. Ces déchets en brulant produisent des polluants organiques persistants non intentionnels (uPOP), à savoir les dioxines et furannes (PBDE). Selon Dr. ABOUA, ces substances, en plus de dégrader l’environnement, ont un effet néfaste sur la santé humaine, car celles-ci sont des perturbateurs endocriniens et favorisent le cancer, les maladies de peau, les malformations congénitales etc. D’où l’importance de la mise sur pied de ce projet qui permettra, selon le DGEDD, la réduction ou l’interdiction du brulage à ciel ouvert pour une dépollution de l’air des agglomérations et la création d’emplois verts. La création d’un centre pilote de gestion des plastiques à San-Pedro, avec le concours du groupe Holding EOULEE, sera l’une des actions de ce projet.
Mme KONE Bakayoko Alimata, Point focal opérationnel du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) a révélé que ce projet est financé par le FEM à hauteur de 3 milliards de F CFA sur cinq ans. Il permettra de renforcer la réponse nationale à la lutte contre les uPOPS. Ce à travers le renforcement du cadre institutionnel et règlementaire, la sensibilisation et le renforcement des capacités, a conclu la représentante du FEM.
Quant à M. Tidiane M’BOYE, représentant l’ONUDI, agence d’exécution du projet, il a promis mettre tout en œuvre, pour une bonne mise en œuvre du POP-CI.
Le Coordonnateur du POP-CI, Prof. Gustave BEDI a, pour sa part, révélé que pour mener à bien ce projet, la Côte d’Ivoire a acquis un appareil capable de détecter le brome dans les équipements et articles. Il s’agit du XRF (rayons X par florescence). Cet appareil est capable de confirmer la présence du PBDE dans les rebus de véhicules en fin de vie ainsi que dans les carapaces de télévisions à écrans cathodiques et autres équipements.

AUTRES ACTUALITES


24-01-2019
Érosion côtière à Lahou-Kpanda : Des mesures d’urgences annoncées

Depuis quelques semaines, les habitants de Lahou-Kpanda font face à la montée de la mer qui a provoquée des dégâts matériels (maisons détruites, tombes emportées etc). Informé de cette ...

09-01-2019
Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques 2019 : Le lancement prévu ce vendredi

Le Réseau Africain des Experts pour l’écologie (REFACC) compte mettre les bouchées doubles à l’occasion de la 2ème édition des Journées Africaines de l’Ecologie ...


10-01-2019
Le Professeur Joseph Séka SEKA élevé au rang d’Officier de l’Ordre national

Son abnégation pour le travail bien accompli et sa détermination continuent de lui gravir des marches. Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable est désormais Officier ...

18-12-2018
6ème Rapport sur la Biodiversité en Côte d’Ivoire : Les parties prenantes en conclave pour sa validation

L’article 26 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) impose aux parties prenantes l’ayant ratifié de soumettre tous les quatre ans un rapport national. La Côte d’Ivoire ...


Premier Précédent Suivant Dernier
page 5 à 8 sur 580
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG