NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

12-12-2018
COP 24/Le ministre Joseph Séka SEKA : ‘’Le temps est venu de rendre opérationnel l’Accord de Paris’’

La voix de la Côte d’Ivoire a résonné le mercredi 12 décembre, à la tribune de la Cop 24, en Pologne, à travers un message fortement ovationné. Segment de haut niveau, dans le jargon onusien, l’expression renvoie à la partie des débats animés exclusivement par des chefs de délégations de pays, chefs d’État et/ou de gouvernement ou ministres spécialisés… C’est du haut de cette tribune privilégiée qu’est intervenu le ministre ivoirien de l’Environnement et du Développement Durable, le Professeur Joseph Séka SEKA, à Katowice, en Pologne, où se tient, depuis le 2 décembre, la 24e Conférence des parties à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Cop24 ).

En intégralité le Discours de Monsieur le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable

Excellence, Monsieur Andrzej Duda, Président de la Pologne,
Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres,
Monsieur le Président de Séance,
Mesdames et Messieurs les Premiers Ministres et Chefs de Gouvernement,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs,

Nous voilà encore une fois réunis dans ce prestigieux temple polonais de négociations, en vue de décider de la planète que nous voulons et par conséquent de l’avenir de l’humanité toute entière.
Je voudrais, à cet effet, au nom son Excellence Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, et au nom du Gouvernement et du peuple ivoirien, saluer et féliciter le peuple Polonais qui organise pour la troisième fois la Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Il s’agit de la vingt-quatrième conférence des parties ou COP24.

Excellences, Mesdames et Messieurs,
Le temps est venu de rendre opérationnel l’Accord de Paris pour le bien-être de nos peuples. Nous avons tous besoin que soit mis en œuvre cet Accord adopté à l’unanimité car il porte la vision d’émergence pour bon nombre d’Etats surtout africains dont la Côte d’Ivoire, mon pays.
La mise en œuvre effective de cet accord est de notre intérêt à tous, car elle nous permet de limiter la hausse de température à 1,5 degré Celsius afin d’éviter la fragilisation de nos économies.
C’est donc à juste titre que la Côte d’Ivoire accueille favorablement le rapport spécial du GIEC sur un réchauffement de la température de 1,5 degré Celsius.

Excellences, Mesdames et Messieurs,
Concernant la transition énergétique tant souhaitée, elle ne sera possible que si la communauté internationale se mobilise sur les plans financiers et de développement de technologies propres.
Pour l’heure, la Côte d’Ivoire, à travers le Plan National de Développement (PND) 2016-2020, et Côte d’Ivoire Perspectives (2040), a affiché ses ambitions en vue de l’atteinte des objectifs de développement durable au niveau national à travers :
• l’amélioration de sa gouvernance climatique et environnementale
• l’opportunité d’un fonds national climat (mobilisation endogène de ressources financières) ;
• l’élaboration d’un Plan National d’Adaptation au changement climatique ;
• la mise en place d’un système de qualité des données et des indicateurs de prise en compte de l’environnement dans les futurs PND.

Honorables participants,
Cette COP24 devra ouvrir la voie à la mise en œuvre d’actions concrètes de lutte contre les changements climatiques. Nos attentes sont nombreuses et se focalisent sur cinq (5) axes :
1. Le renforcement des capacités de tous les acteurs
2. La mise en œuvre des initiatives d’envergures régionales
3. La mobilisation effective des ressources financières à travers une célérité et une transparence dans l’approbation des projets soumis au niveau du Fonds Vert pour le Climat
4. Le partage d’expérience
5. Le renforcement de la Coopération, tant Sud-Sud que Sud-Nord, et le transfert effectif de technologies comme le stipule l’ODD 17.

Excellences, Mesdames et Messieurs,
L’atteinte de ces objectifs relatifs à ces cinq (5) axes apparait difficile mais pas impossible, pourvu que nous y travaillions tous. Malgré toutes les difficultés, nous devons avancer et la Côte d’Ivoire, reste disposée, à prendre sa part dans ce challenge. Ensemble bâtissons, le meilleur des Mondes pour la prospérité de l’humanité.

Je vous remercie.
KATOWICE, le 11 Décembre 2018


AUTRES ACTUALITES


16-07-2011
RESTAURATION DE LA BAIE LAGUNAIRE DE COCODY LE GOUVERNEMENT OPTE POUR UNE SOLUTION GOBALE

Une réunion interministérielle regroupant les Directeurs généraux de l’Assainissement, des Infrastructures économiques, du BNETD, du LBTP, ainsi que le Représentant résident de la Banque Mondiale s’est tenue le jeudi 14 juillet ...

Premier Précédent
page 617 à 617 sur 617
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG