NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

29-09-2014
SALUBRITE URBAINE/ Le Premier Ministre Duncan lance le projet de collecte et de recyclage des déchets de sachets plastiques à Attécoubé

La volonté du Gouvernement à trouver des solutions économiques durables et viables aux nuisances sur l’environnement, causées par les déchets de sachets plastiques, s’est matérialisée dans le cadre d’un projet pilote, par l’installation de la première unité de collecte, de tri et de valorisation des déchets plastiques dans la commune d’Attécoubé.
Le Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, M. Daniel Kablan DUNCAN, a inauguré, le lundi 29 septembre 2014, les installations de cette unité, qui va permettre de convertir en activités économiques génératrices de revenus, les graves problèmes d’assainissement causés par les déchets plastiques sur l’environnement, les eaux et l’écosystème national et qui permettra la réinsertion socioprofessionnelle de plusieurs centaines d’ex-combattants.
Cette cérémonie qui a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont la représentante du secrétaire général des Nations Unies,Aïchatou MINDAOUDOU, a été l’occasion pour le Premier Ministre de souligner que « la Côte d’Ivoire produit en moyenne 200.000 tonnes de sachets plastiques chaque année, destinés à la consommation domestique et extérieure. Cette production génère environ 50 milliards de FCFA de chiffres d’affaires et crée près de 7.500 emplois. Toutefois, il n’en demeure pas moins qu’ils constituent aujourd’hui un véritable problème environnemental », a relevé le Chef du Gouvernement.
En effet, la quantité annuelle de déchets plastiques en Côte d’Ivoire est estimée à plus de 40.000 tonnes. « Plus de 50% de ces déchets sont évacués directement dans les rues, tandis que moins de 20% de ceux-ci sont recyclés et triés. La conséquence immédiate de cette situation est la pollution accrue de l’environnement et plus particulièrement de l’eau et des écosystèmes aquatiques », a déploré Monsieur Kablan DUNCAN.
C’est pourquoi, le Chef du Gouvernement a salué l’approche innovante de ce projet conduit par l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration (ADDR) dans le cadre d’un partenariat public-privé. Parce qu’il combine assainissement de l’environnement et création d’emplois, notamment pour les ex-combattants. Mais également parce que cette unité de valorisation des sachets plastiques a été monté par des artisans locaux avec des pièces d’occasion.
Le ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable, Docteur Rémi ALLAH-KOUADIO a, pour sa part, rappelé que ce projet fait suite au décret n°2013-327 du 22 mai 2013, pris par le Gouvernement, interdisant la production, l’importation, la commercialisation, la détention et l’utilisation des sachets plastiques. Mais également à la signature d’une convention tripartite qui a eu lieu, le 12 septembre 2014, entre l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (ADDR), l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), et les producteurs industriels de sachets plastiques.
Le Directeur de l’ADDR, M. Fidèle SARASSORO a indiqué que ce projet pilote qui s’inscrit « dans la droite ligne de la volonté du président de la République dans la création d’emplois et la formation aux ex combattants », va s’étendre à Abidjan et dans 14 villes de l’intérieur du pays. Il vise, à terme, selon le patron de la structure en charge de la formation et de la réinsertion des ex combattants, à intégrer 10 à 20% des jeunes. Il a fait savoir qu’à la suite d’Attécoubé, les communes de Yopougon et d’Abobo ont déjà identifié leurs sites destinés à l’installation des kiosques de collecte et des unités de valorisation des déchets plastiques, non sans évoquer les quelques difficultés dans la mise en œuvre de ce programme. Entre autres l’obtention des sites auprès des communautés, la fonctionnalité de machines durant les périodes d’essai et l’électrification et l’adduction d’eau de ces sites.
Aboubacary DIABY, porte-parole des ex-combattants, après avoir remercié l’ADDR et le Gouvernement, a exprimé la fierté de ses camarades à présenter leur dernière fabrication, le charbon écologique. Une visite guidée des unités de transformation a mis fin à la cérémonie.

AUTRES ACTUALITES


22-05-2020
Journée Internationale de la Biodiversité (JIB)

Vendredi 22 Mai 2020.Journée Internationale de la #Biodiversité. Déclaration du Gouvernement lue par le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable Ivoiriennes Ivoiriens, Chers compatriotes, La diversité biologique ou biodiversité englobe ...

08-05-2020
Lutte contre le Covid-19 : l’entreprise ENVAL offre des kits sanitaires au MINEDD

Depuis l’avènement de la pandémie à coronavirus, le secteur privé ne cesse de répondre à l’appel à la solidarité lancé par le Gouvernement ivoirien. En effet, plusieurs entreprises accompagnent l’Etat ...

01-05-2020
Professeur Joseph Séka SEKA : ‘’La pandémie du Coronavirus impacte fortement sur le calendrier des grands rendez-vous climatiques

Au cours du point de presse quotidien du gouvernement sur la pandémie du covid 19, le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable a fait le point des actions menées par ...

24-04-2020
Traitement durable des odeurs issues des baies de Cocody et Anoumanbo : Joseph Séka SEKA rassure les populations.

Se rendre en personne sur le terrain dans le but de toucher du bois les réalités d’exécution de la phase de lutte contre les nuisances olfactives qu’engendrent les baies de Cocody ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 723
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG