Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

                                   NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINSEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  › ANASUR
  › FFPSU
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

27-03-2017
En attendant les Ministres de l’Environnement : Les experts de la Cop 12 planchent à Abidjan sur une gestion intégrée des Océans

En attendant l’entrée en scène des Ministres en charge de l’Environnement, jeudi, les experts de la 12ème Conférence des Parties à la Convention d’Abidjan planchent depuis ce lundi 27 Janvier 2017 à la Résidence Vaisseau de la 7è Tranche à Abidjan, autour du thème : ‘’Politique de gestion intégrée des Océans en Afrique’’. Dès la cérémonie d’ouverture présidée par le Ministre Anne Désirée Ouloto, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD), de grandes ambitions ont été affichées par les parties.

Abou Bamba, Secrétaire Exécutif de la Convention d’Abidjan a tout de suite fait remarquer que ‘’la Convention a adopté une posture de rupture par rapport aux thèmes habituels qui portaient presqu’exclusivement sur les questions de conservation sans forcément mettre la satisfaction des besoins de développement des populations au centre du débat’’. Se faisant plus explicite, Abou Bamba affirmera qu’il s’agit d’une ‘’ambition mesurée mais importante’’ car, a-t-il estimé, ‘’les questions de gestion durable des océans ont souvent été traitées de façon fragmentée et loin des questions de développement de nos Etats alors qu’il est impossible de dissocier les questions de pêche, d’énergie océanique, de tourisme balnéaire, d’agriculture, d’infrastructure portuaire, etc…du développement durable de nos Etats’’.

L’Afrique du Sud qui a organisé la précédente Conférence, la COP 11 en 2015, s’est dit satisfaite par la voix du Représentant du Président du Bureau pour la grande mobilisation des pays autour de la problématique de protection des océans.
En ouvrant les travaux au nom de l’Etat ivoirien, le Ministre Anne Ouloto a souhaité à tous les participants à la COP 12 le chaleureux et traditionnel ‘’akwaba’’ et s’est réjouie de quatre nouvelles adhésions à la Convention d’Abidjan, il s’agit de la venue de l’Angola, de la Guinée Bissau, de la Mauritanie et de la Namibie. ‘’ La Côte d’Ivoire fera tout ce qui est en son pouvoir pour réunir toutes les conditions permettant d’atteindre nos buts communs et sensibiliser toujours plus, ceux qui, profanes, ne perçoivent pas assez l’importance de protéger les mers et les océans’’, a-t-elle donné des gages. Tirant la conséquence de ce que 80% de la pollution maritime vient des activités humaines, le MINSEDD a estimé que ce grand cadre de rencontre environnemental ‘’est non seulement un outil de protection du milieu marin contre la pollution, un outil de conservation de la biodiversité, un outil de gestion écologique des écosystèmes des zones côtières, mais également un outil de développement socio-économique, basé sur l’utilisation durable des ressources des écosystèmes marins et côtiers’’. Aussi Anne Ouloto a-t-elle exhorté les experts à des analyses approfondies et des recommandations pertinentes tant sur les problématiques à aborder que sur les projets de décisions à transmettre aux Ministres en charge de l’Environnement des pays membres de la façade atlantique Sud Est.

Les experts, aux dires du Secrétaire Exécutif, examineront les décisions d’ordre administratif telles que celle relatives au programme de travail ainsi que le budget 2017-2020, et ensuite les décisions “opérationnelles” qui si elles sont approuvées détermineront la mise en œuvre de la Convention pendant les trois prochaines années.

AUTRES ACTUALITES


15-02-2018
Forêts et biodiversité en Côte d’Ivoire : Un projet en préparation pour leur restauration et conservation

La problématique de la gestion durable de la forêt et de la conservation de la biodiversité est au cœur du processus de développement économique et social de la Côte d’Ivoire.En effet, ...

13-02-2018
Le MINSEDD recevant les Agents OIPR de Katiola-Fronan agressés : ‘’Que vos agresseurs sachent qu’ils se sont attaqués à moi’’

Les agents de l’Office Ivoirien des parcs et réserves (OIPR) en patrouille dans la réserve du Haut Bandama (Katiola/Fronan) qui ont subi la furie d’agresseurs d’un autre âge ont été reçus ...

12-02-2018
Etats Généraux des forêts de la Région de la Mé / Le MINSEDD au corps social: ‘’Votre initiative est louable et devrait constituer un cas d’école’’

Dans la salle de conférence de la Préfecture d’Adzopé le dimanche 11 février 2018, Madame Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) a ...

08-02-2018
Innovation du système de Gestion des Déchets, installation de l’Anaged: Anne Ouloto donne le plein d’infos aux Collectivités et aux acteurs de la filière déchets

A la première semaine de mars 2018, la toute nouvelle Direction de l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (Anaged) sera installée et entrera officiellement en fonction. L’information parmi tant d’autres a ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 507
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG