Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

                                   NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINSEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  › ANAGED
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

02-02-2018
CLOTURE DE LA COP2 DE LA CONVENTION DE BAMAKO / Anne Ouloto lance un appel aux Etats Africains pour un continent sans pollution

La 2ème Conférence des Parties (CoP2) de la Convention de Bamako débutée le mardi 30 janvier dernier, s’est achevée le jeudi 1er février 2018, à l’Ivoire Golf Club à Abidjan, sous le thème « une plateforme pour une Afrique sans pollution ». Lors de cette CoP2, les Parties à la Convention de Bamako ont adopté un ensemble de décisions. Elles ont également adopté par consensus une déclaration ministérielle négociée par laquelle elles ont réaffirmé leur engagement à faire de l’Afrique un continent sans pollution. Le message commun de toutes ces Parties est que des mesures urgentes soient prises et des mécanismes efficaces soient mis en place aux niveaux national et régional pour une mise en œuvre effective des résolutions issues des CoP 1 et 2.
Plus de 35 pays, experts, secteur privé, société civile et organismes économiques régionaux ont participé à la Conférence des Parties à la Convention de Bamako sur l’interdiction d’importer en Afrique des déchets dangereux et le contrôle des mouvements transfrontières et la gestion des déchets dangereux produits sur le continent africain.
«Cette convention est un outil important et précieux qui marque la volonté des africains de protéger leur santé et leur environnement; un outil qui peut nous conduire à une Afrique sans pollution. Mais pour atteindre ces objectifs, il nous faut redoubler d’efforts, poursuivre et multiplier nos initiatives», a indiqué Mme Anne Désirée OULOTO, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable de Côte d’Ivoire et Présidente de la COP 2 de la Convention de Bamako. « Nous devons tout mettre en œuvre pour lui donner les moyens et l’envergure nécessaire qui lui permettront de jouer son rôle de plateforme pour une Afrique sans pollution», a-t-elle ajouté, avant de réitérer les remerciements du Gouvernement Ivoirien à tous les participants et parties prenantes à la réussite de la 2ème conférence. Pour terminer la présidente en exercice de la Conférence des Parties de la Convention de Bamako a lancé un appel à tous les pays Africains, en particulier les pays qui n’ont pas encore ratifié la Convention de Bamako, ou qui rechignent à s’acquitter de leurs contributions, afin de rejoindre le mouvement et de soutenir pleinement la réalisation de l’objectif d’une gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques et des déchets dangereux. Car dira-t-elle « ensemble ont est toujours plus fort, ensemble on gagne toujours ».
Soutenant la vision de la présidente de la CoP, Mme Juliette BIAO, Directrice régionale et Représentante de ONU-environnement en Afrique, a fait une déclaration selon laquelle, « l’engagement des Parties à la Convention de Bamako en faveur d’une Afrique sans pollution par le renforcement de la Convention de Bamako renforcera, au bout du compte, le rôle et l’engagement de l’Afrique en faveur du programme mondial sur les produits chimiques, l’Agenda africain 2063 ainsi que les Objectifs de développement durable ».
Faut-il préciser, les parties à la CoP2 ont également décidé que les synergies et la coopération avec d’autres conventions et cadres relatifs aux produits chimiques et aux déchets favoriseront et promouvront l’application effective de la Convention de Bamako. La Convention de Bamako vient en complément à la Convention de Bâle en couvrant les déchets dangereux tels que les substances radioactives et les déchets spéciaux générés par les cargaisons contenant des métaux lourds. Une telle disposition prévue par la convention de Bamako, si elle est effectivement mise en œuvre, empêcherait l’Afrique d’être confrontée à des catastrophes telles que le déversement de déchets toxiques de Probo Koala en 2006 à Abidjan, en Côte d’Ivoire.
Par ailleurs, le Mali a offert d’abriter le siège de la Convention à Bamako. Un Secrétariat Permanent sera mis en place à cet effet. En outre, le Prochain rendez-vous pour la COP3, aura lieu en février 2020 à Brazzaville au Congo. Néanmoins, lors de la CoP2, les Parties ont convenu d’une CoP extraordinaire, intermédiaire qui se tiendra en février 2019, à Karthoum, au Soudan.

AUTRES ACTUALITES


24-05-2018
Partenariat pour la Préparation au Marché du Carbone à Francfort : Anne Ouloto fait le point des actions de l’Etat ivoirien pour éliminer la déforestation

La Côte d’Ivoire a participé du 21 au 24 mai 2018, à Francfort en Allemagne, aux évènements de l’Assemblée du Partenariat pour la préparation au marché du Carbone en anglais ...

14-05-2018
Cinquantenaire du Parc national de la Comoé à Bouna: Anne Désirée Ouloto et Birahima Téné Ouattara saluent le retour de cette aire protégée sur la scène internationale

Parade de majorettes, défilés de deux sections des Agents de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves, danses, distinctions de personnalités amies de la nature, dons, photos de famille...Tout a été mis ...

08-05-2018
15ème édition de l’opération grand ménage/ Plusieurs ONG s’engagent

Samedi 05 mai, premier samedi du mois, jour de « grand ménage » institué par le gouvernement ivoirien sur toute l’étendue du territoire national, les émissaires de la Ministre de la ...

26-04-2018
Modernisation du système de propreté à Abidjan: 256 véhicules de pointe débarqués des navires et présentés au Ministre Anne Désirée Ouloto

L’arrivage de 256 équipements de salubrité (camions et voitures de marque IVECO) et 350 caissons neufs convoyés par la Société ECOTI SA a été constaté ce jeudi 26 avril 2018 au ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 542
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG