NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

03-03-2018
Bouaké – Face à des enseignants chercheurs et des étudiants: Le MINSEDD expose les efforts mis en œuvre par l’Etat pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre

Au Campus 2 de l’Université Alassane Ouattara à Bouaké, Madame Anne Désirée Ouloto, le Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) a ouvert le vendredi 2 mars 2018, le Forum sur le Développement Durable qui avait pour thème ‘’Effets des Changements Climatiques sur les régions de Savanes et Sahéliennes : enjeux sociopolitiques et économiques’’. C’était devant un aéropage d’enseignants-chercheurs et d’étudiants, lors de l’activité scientifique de la 4é édition de la Foire-Forum Carnaval de Bouaké dont elle a assuré le parrainage. ‘’De plus en plus, dans cette région du pays, les effets néfastes des changements climatiques sont perceptibles avec les nombreuses vagues de chaleurs, les destructions de récoltes, les feux de brousse, la baisse des pluies, la dégradation des terres, etc. il est donc aisé de constater que votre imprégnation et votre volonté à œuvrer pour la lutte contre les changements climatiques et la promotion du développement durable n’est plus à démontrer’’, a-t-elle déclaré en se réjouissant de la pertinence du thème choisi pour ces assises. Pour contrer ces menaces, a-t-elle poursuivi, la Côte d’Ivoire joue sa partition dans le concert des nations dans cette lutte mondiale contre es changements climatiques.
Le Ministre en charge de l’Environnement et du Développement Durable a fait cas de : l’adoption dès 17 Objectif sur le Développement Durable en septembre 2015 dont le principe est plus personne ne doit rester en marge du développement et du progrès ; l’adoption de l’Accord de Paris et sa ratification par la Côte d’Ivoire en le 24 octobre 2016.
Bien plus, Anne Ouloto a indiqué la stratégie faite par l’Etat pour contenir, du moins, atténuer les émissions de gaz à effet de serre. ‘’Le Gouvernement ivoirien, avec l’appui de ses Partenaires Techniques et Financiers (PTF), mène des activités dans le pays à travers la mise en place des systèmes d’alerte précoce et de calage du calendrier agricole ainsi que des activités de reboisement dans l’Ouest et le Centre afin de contribuer fortement à l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et améliorer la résilience de notre agriculture’’, a-t-elle soutenu. Engagée pour que cette lutte qui est collective soit gagnée, l’autorité a indiqué que son département ministériel offre ses services pour accompagner les structures publiques et privées, les Organisations de la Société Civile, les collectivités territoriales et les porteurs d’initiatives dans le sens de l’adaptation et de l’atténuation aux changements climatiques à travers l’assistance à la mobilisation des ressources financières et à l’appui stratégique à la planification. Elle a, de ce fait, dépêché à ce Forum deux experts relevant de son Ministère M. Assié Richemon, Point focal de lutte contre les changements climatiques et M. Tondossama Adama, Directeur Général de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR), par lesquels elle aura le rapport de cette rencontre sur l’environnement.
Pour Nicolas Djibo, le projet Bouaké Ville Verte Coopération Décentralisée (BOVIVE-CD) adopté par la Municipalité en 2017 constitue l’approche et la contribution de sa cité à la recherche de solutions contre les changements climatiques.
Pr Bah Henri, Président de la Commission Forum à la suite du Pr Azoumana Ouattara, Doyen de l’UFR représentant le Président de l’Université a estimé qu’il était plus qu’urgent que chaque habitant de la planète joue sa partition dans une chaine de devoir dans cette lutte contre les changements climatiques.

AUTRES ACTUALITES


09-01-2019
Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques 2019 : Le lancement prévu ce vendredi

Le Réseau Africain des Experts pour l’écologie (REFACC) compte mettre les bouchées doubles à l’occasion de la 2ème édition des Journées Africaines de l’Ecologie ...


10-01-2019
Le Professeur Joseph Séka SEKA élevé au rang d’Officier de l’Ordre national

Son abnégation pour le travail bien accompli et sa détermination continuent de lui gravir des marches. Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable est désormais Officier ...

18-12-2018
6ème Rapport sur la Biodiversité en Côte d’Ivoire : Les parties prenantes en conclave pour sa validation

L’article 26 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) impose aux parties prenantes l’ayant ratifié de soumettre tous les quatre ans un rapport national. La Côte d’Ivoire ...


12-12-2018
COP 24/Le ministre Joseph Séka SEKA : ‘’Le temps est venu de rendre opérationnel l’Accord de Paris’’

La voix de la Côte d’Ivoire a résonné le mercredi 12 décembre, à la tribune de la Cop 24, en Pologne, à travers un message fortement ovationné. Segment de haut niveau, ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 617
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG