NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

05-06-2018
GESTION DES DSMA DANS LE DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN : Anne OULOTO présente la nouvelle politique aux parties prenantes

Un système moderne de gestion des déchets sera opérationnel, très bientôt, dans le District Autonome d’Abidjan. L’annonce a été faite par le Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD), Mme Anne Désirée OULOTO, à l’occasion de la cérémonie officielle de présentation des nouveaux opérateurs désignés pour mettre en œuvre cette reforme. Cette importante cérémonie a rassemblé les représentants de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (l’UVICOCI), de l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) ainsi que les opérateurs, le Lundi 04 Juin 2018, à l’Hôtel du District au Plateau.
Ecoti Sa et Eco-Eburnie Sa sont les deux entreprises qui s’occuperont de la gestion des ordures à Abidjan. Ces 2 entreprises ont été choisies à la suite d’un appel d’offres international. Cet appel d’offres a porté sur la délégation du service public de propreté de l’agglomération d’Abidjan. A cet effet, le District d’Abidjan a été subdivisé en 3 lots. La société ECOTI Sa s’occupera du lot 1 qui comprend les communes d’Abobo, Anyama, Bingerville, Cocody, Plateau. Eco-Eburnie s’occupera, quant à elle, des lots 2 et 3. Le lot 2 comprend les communes d’Adjamé, Attecoubé, Yopougon, Songon et le lot 3, les communes de Treichville, Koumassi, Marcory, Port-Bouët. Sur la nature des prestations, Anne OULOTO a révélé que ces entreprises s’occuperont de la précollecte, de la collecte, du transport des déchets vers une destination finale et du nettoiement, qui comprend le balayage et le curage des caniveaux. Ce nouveau mode de gestion règle le problème de la double taxation puisque les populations n’auront plus besoin de débourser de l’argent pour payer directement les précollecteurs, a ajouté le MINSEDD. De nouvelles infrastructures de salubrité sont en construction pour faciliter la collecte et réduire les coûts de transport. Il s’agit des Centres de Groupage de Bingerville, Gonzagueville, Lakité, Anyama et Adjamé ainsi que du centre de transfert d’Anguédedou.
Pour le MINSEDD, un des pans importants de cette nouvelle politique est la mise en place du Centre de Valorisation et d’Enfouissement Technique (CVET) de Kossihouen. Pour ce faire, l’opérateur Clean- Eburnie ( Groupement composé de la société portugaise Mota Engil et d’un opérateur local, l’entreprise Clean Born CI) a été retenu pour la délégation de la construction, du financement et de l’exploitation du CVET de Kossihouen.
Revenant sur la situation de la décharge d’Akouédo, Anne OULOTO s’est voulue on ne peut plus claire : « un plan d’urgence a été mis en place par le Gouvernement à l’effet de régler définitivement la question de la décharge d’Akouédo. Cette décharge sera fermée et le site sera réhabilité ». Dans le cadre de ce plan d’urgence, un premier casier sera disponible au CVET de Kossihouen, pour accueillir tous les déchets d’Abidjan pendant 20 mois, le temps de la fin des travaux. La mise en service de ce casier est prévue pour le mois de Juillet 2018.
Par ailleurs, deux comités de suivi seront mis sur pied pour suivre la mise en œuvre des 2 conventions. Ils auront pour rôle de veiller au respect des termes des différentes conventions et au bon fonctionnement de l’ensemble du mécanisme. Ces comités seront, également, des cadres de facilitation. Toujours dans le cadre du suivi, Il est prévu dans chaque commune, des comités locaux de supervision composés de la Mairie, des opérateurs, de l’ANAGED et du service de contrôle. Un service indépendant sera désigné pour assurer le contrôle et le suivi opérationnel de l’exploitation des Conventions.
En définitive, le Ministre ivoirien en charge de l’environnement a plaidé pour une implication totale des parties prenantes pour que l’objectif de propreté du District d’Abidjan, soit une réalité. Au nom du Gouverneur du District et des Communes, Mme TIEBI Lou, Vice-Gouverneur et M. DANHO Paulin, Maire d’Attécoubé ont traduit leur satisfaction devant cette importante reforme initiée par le Gouvernement. Ils ont donné la totale assurance que tout sera mis en œuvre, en ce qui concerne le District et les communes, pour aider à la mise en œuvre efficace de cette nouvelle politique de salubrité de la ville d’Abidjan.

AUTRES ACTUALITES


09-01-2019
Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques 2019 : Le lancement prévu ce vendredi

Le Réseau Africain des Experts pour l’écologie (REFACC) compte mettre les bouchées doubles à l’occasion de la 2ème édition des Journées Africaines de l’Ecologie ...


10-01-2019
Le Professeur Joseph Séka SEKA élevé au rang d’Officier de l’Ordre national

Son abnégation pour le travail bien accompli et sa détermination continuent de lui gravir des marches. Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable est désormais Officier ...

18-12-2018
6ème Rapport sur la Biodiversité en Côte d’Ivoire : Les parties prenantes en conclave pour sa validation

L’article 26 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) impose aux parties prenantes l’ayant ratifié de soumettre tous les quatre ans un rapport national. La Côte d’Ivoire ...


12-12-2018
COP 24/Le ministre Joseph Séka SEKA : ‘’Le temps est venu de rendre opérationnel l’Accord de Paris’’

La voix de la Côte d’Ivoire a résonné le mercredi 12 décembre, à la tribune de la Cop 24, en Pologne, à travers un message fortement ovationné. Segment de haut niveau, ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 617
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG