NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

06-06-2018
Abidjan-Célébration officielle de la Journée Mondiale de l’Environnement : Le cri de cœur d’une fillette de 8 ans contre la pollution plastique

Kouadio Belmas, une élève du CE1 a été fortement ovationnée dans la salle Emmanuel Dioulo de l’Hôtel du District d’Abidjan, pour avoir décrit, par la beauté d’une poésie, la pollution de l’environnement par les matières plastiques. C’était le mardi 5 Juin 2018, à l’occasion de la célébration officielle de la Journée Mondiale de l’Environnement (JME), en présence de la Ministre Anne Ouloto en charge de l’Environnement, de la Secrétaire générale de Préfecture d’Abidjan, de l’Ambassadeur de l’Inde dont le pays abrite l’édition 2018 de la JME, des représentants des rois et chefs traditionnels, des étudiants, chercheurs et responsables d’ONG.
Comme un seul homme, toute la salle a applaudi cette fillette qui, en plus de symboliser les générations futures, se présente comme une Ambassadrice de la salubrité et de l’Environnement.

Présentant l’intérêt de la cérémonie, la Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable a indiqué que la JME vient nous rappeler que le combat contre la pollution plastique continue de plus belle et nous exhorte à donner un visage humain aux problèmes environnementaux, à amener les peuples à devenir des agents actifs d’un développement durable et équitable, à promouvoir les changements d’attitudes des communautés en ce qui concerne les problèmes environnementaux, à défendre le partenariat qui assure à toutes les nations et les peuples d’apprécier un futur plus sûr et plus prospère. ‘’Il faut explorer ensemble des alternatives durables pour réduire de toute urgence, la production et l’utilisation excessives des plastiques à usage unique, responsables de la pollution de nos océans et menaçant de ce fait, notre santé’’, a-t-elle plaidé

C’est pourquoi après avoir rappelé le thème de l’édition 2018 de la JME ‘’combattre la pollution plastique’’, Anne Ouloto, a mis en exergue le thème national‘’Une Côte d’Ivoire, terre promise, sans déchets plastiques et sans pollution’’. Toute chose qui, selon elle, démontre que la Côte d’Ivoire a pris la pleine mesure de l’interpellation. Et la Ministre de mentionner la prise du décret d’interdiction des sachets plastiques en 2013 en soutenant que cette disposition qui s’inscrit dans les efforts locaux de lutte contre la pollution due aux plastiques vient encadrer l’industrie des plastiques et composites.

Dans cette lancée, la Ministre en charge de l’Environnement a invité la Communauté Nationale, dans son ensemble, à changer de paradigme dans ses modes de production et de consommation pour un environnement sain comme le stipule notre loi fondamentale. Elle a terminé ses propos en encourageant les populations à prendre véritablement part à toutes les étapes de la quinzaine de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement.
Avant l’autorité gouvernementale, Mme Taqui Djénéba Chef de Cabinet et Président du Comité d’organisation, le Représentant du Maire du Plateau, du Président de la BAD, de Mme Angèle Luh, Chef du Bureau ONU-Environnement, ainsi que l’Ambassadeur Ravindra dont le pays, l’Inde, abrite la célébration de la JME, ont, chacun le concernant, mis exergue les graves menaces des matières plastiques sur l’environnement. Ce qui a poussé Mme Luh à affirmer qu’il est important de réfléchir ensemble aux solutions et gestes, afin que le monde vienne à bout de ce combat contre la pollution plastique.
Il est bon de noter qu’une visite d’exposition d’objets recyclés, par les différentes personnalités présentes, a mis fin à la cérémonie.

AUTRES ACTUALITES


09-01-2019
Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques 2019 : Le lancement prévu ce vendredi

Le Réseau Africain des Experts pour l’écologie (REFACC) compte mettre les bouchées doubles à l’occasion de la 2ème édition des Journées Africaines de l’Ecologie ...


10-01-2019
Le Professeur Joseph Séka SEKA élevé au rang d’Officier de l’Ordre national

Son abnégation pour le travail bien accompli et sa détermination continuent de lui gravir des marches. Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable est désormais Officier ...

18-12-2018
6ème Rapport sur la Biodiversité en Côte d’Ivoire : Les parties prenantes en conclave pour sa validation

L’article 26 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) impose aux parties prenantes l’ayant ratifié de soumettre tous les quatre ans un rapport national. La Côte d’Ivoire ...


12-12-2018
COP 24/Le ministre Joseph Séka SEKA : ‘’Le temps est venu de rendre opérationnel l’Accord de Paris’’

La voix de la Côte d’Ivoire a résonné le mercredi 12 décembre, à la tribune de la Cop 24, en Pologne, à travers un message fortement ovationné. Segment de haut niveau, ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 617
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG