NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

07-06-2018
Gestion des déchets industriels et chimiques : Le guide de la procédure de notification des transferts présenté aux industriels et opérateurs du secteur

Le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable, dans l’optique de mieux protéger la santé humaine et l’environnement, œuvre à ce que la gestion et le traitement des déchets dangereux soient faits dans des conditions écologiquement rationnelles. Dans cette optique, au cours d’un atelier initié le mercredi 6 Juin 2018 à la salle de Conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie par la Direction des déchets industriels et chimiques, un guide de la procédure de notification de transfert des déchets a été présenté aux représentants d’industries phytosanitaires et agricoles ainsi qu’aux Chefs d’entreprise. C’était en présence de Mme Kaba Nasséré, Chef de cabinet adjoint représentant la Ministre Anne Désirée Ouloto, de M. Diaby Laye Président de la Commission RSE et Développement Durable de la Chambre de Commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, et des membres du Comité national d’analyse des dossiers de transferts transfrontières des déchets.
Pour M. Diaby représentant le Président de la (CCI-CI) Fama Touré, face à la problématique des déchets dangereux, il était important que les membres de la Chambre de Commerce et d’industrie soient outillés sur la procédure de notification de transfert des déchets. Il a estimé le nombre des structures enregistrées à la CCI à 12 000 entreprises, tout en ajoutant qu’une cartographie actualisées sera faite très prochainement.
Madame Kaba Nasséré, avant de déclarer l’atelier ouvert, au nom de la Ministre en charge de l’Environnement, a relevé l’importance de la cérémonie en la reliant aux exigences de la Convention de Bâle, qui engage chaque Etat membre à mettre en place une procédure pour l’autorisation de mouvements transfrontière de déchets dangereux. A l’en croire, la Côte d’Ivoire qui a ratifié ladite Convention le 9 juin 1994 a tout mis en œuvre pour le suivi des transferts des déchets de leur producteur vers leur destinataire, en vue de leur élimination.‘’Aujourd’hui notre pays dispose d’un cadre règlementaire fiable et durable pour la gestion des déchets dangereux’’, a rassuré Madame Kaba. ‘’Le guide de procédure de notification des transferts des déchets, a-t-elle expliqué, a pour but de donner des repères dans la constitution des dossiers de demande. Il présente la procédure de transfert, il contient les éléments d’information nécessaires pour évaluer et valider les demandes. Je vous exhorte à participer activement à cet atelier pour mieux comprendre et vous approprier son objet’’, a terminé la Représentante de la Ministre.

AUTRES ACTUALITES


09-01-2019
Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques 2019 : Le lancement prévu ce vendredi

Le Réseau Africain des Experts pour l’écologie (REFACC) compte mettre les bouchées doubles à l’occasion de la 2ème édition des Journées Africaines de l’Ecologie ...


10-01-2019
Le Professeur Joseph Séka SEKA élevé au rang d’Officier de l’Ordre national

Son abnégation pour le travail bien accompli et sa détermination continuent de lui gravir des marches. Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable est désormais Officier ...

18-12-2018
6ème Rapport sur la Biodiversité en Côte d’Ivoire : Les parties prenantes en conclave pour sa validation

L’article 26 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) impose aux parties prenantes l’ayant ratifié de soumettre tous les quatre ans un rapport national. La Côte d’Ivoire ...


12-12-2018
COP 24/Le ministre Joseph Séka SEKA : ‘’Le temps est venu de rendre opérationnel l’Accord de Paris’’

La voix de la Côte d’Ivoire a résonné le mercredi 12 décembre, à la tribune de la Cop 24, en Pologne, à travers un message fortement ovationné. Segment de haut niveau, ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 617
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG