NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

16-10-2018
Lancement du projet d’Investissement Forestier Le ministre Joseph Séka SEKA : « Impliquons-nous tous sans retenue et avec célérité pour la réussite de ce projet »

Une initiative salutaire vient augurer des lendemains meilleurs dans la lutte contre la déforestation en Côte d’Ivoire. A l’intention des forêts classés et parcs nationaux en Côte d’Ivoire, le projet d’Investissement Forestier (PIF) vient d’être lancé ce lundi 15 Octobre 2018 par le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, le Prof Joseph Séka SEKA à la Primature. L’Etat ivoirien a bénéficié d’une subvention auprès de ses partenaires financiers et techniques à hauteur de 15 millions de dollars de la Banque Mondiale. Le Projet s’étendra sur 5 ans et prend en compte huit régions au centre et au Sud-Ouest.
La Côte d’Ivoire œuvre constamment à l’atteinte des objectifs du mécanisme REDD+ (Réduction des Émissions de gaz à effet de serre, dues à la Déforestation et à la Dégradation des Forêts). C’est dans ce cadre que s’inscrit le PIF comme l’a indiqué le Prof Joseph Séka SEKA. « La stratégie nationale REDD+ a été adoptée par le gouvernement le 3 novembre 2017. La mise en œuvre de cette stratégie nécessite le développement d’initiatives, de programmes et de projets transformationnels tels que le Programme d’Investissement Forestier (PIF) afin de tester et développer les huit options stratégiques de la stratégie. »,a-t-il clarifié.
Le projet va s’étendre dans 14 forêts classées. L’un des objectifs est d’accompagner la tendance naturelle au retour volontaire des populations du Sud-Ouest vers le centre du pays afin de réduire la pression sur les forêts classées de la région. Quant aux Parcs nationaux, le projet vise à renforcer les moyens de surveillance de l’OIPR pour réduire la pression sur le Parc national de Taï.
La Banque Mondiale selon Sunil Mathrani a décidé d’accorder ce financement à l’Etat ivoirien pour l’aider à lutter contre la déforestation tout en mettant l’accent sur le mécanisme REDD+.
L’exécution du projet a été confiée à la Société de Développement des Forêts (SODEFOR) et l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves OIPR), aux côtés de l’Unité Intégrée d’Administration des Projets (UIAP), entité chargée de la gestion de tous les projets et programmes financés ou cofinancés par la Banque mondiale, sous tutelle du MINEDD.
En complément au PIF, le pays a reçu également 4,5 millions de dollars comme appui du Mécanisme Spécial de Don en faveur des communautés locales dans la gestion des ressources forestières dans huit régions du Sud-Ouest et du centre du pays.

SERCOM MINEDD

AUTRES ACTUALITES


09-01-2019
Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques 2019 : Le lancement prévu ce vendredi

Le Réseau Africain des Experts pour l’écologie (REFACC) compte mettre les bouchées doubles à l’occasion de la 2ème édition des Journées Africaines de l’Ecologie ...


10-01-2019
Le Professeur Joseph Séka SEKA élevé au rang d’Officier de l’Ordre national

Son abnégation pour le travail bien accompli et sa détermination continuent de lui gravir des marches. Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable est désormais Officier ...

18-12-2018
6ème Rapport sur la Biodiversité en Côte d’Ivoire : Les parties prenantes en conclave pour sa validation

L’article 26 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) impose aux parties prenantes l’ayant ratifié de soumettre tous les quatre ans un rapport national. La Côte d’Ivoire ...


12-12-2018
COP 24/Le ministre Joseph Séka SEKA : ‘’Le temps est venu de rendre opérationnel l’Accord de Paris’’

La voix de la Côte d’Ivoire a résonné le mercredi 12 décembre, à la tribune de la Cop 24, en Pologne, à travers un message fortement ovationné. Segment de haut niveau, ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 617
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG