NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

27-02-2019
Préservation des zones côtières ouest-africaines : le Secteur privé s’unit autour d’un dialogue pour des actions fortes

La première concertation régionale entre les secteurs public et privé portant sur la zone côtière s’est ouverte ce mercredi 27 février 2019 au Sofitel Hôtel Ivoire. Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable a présidé cette grande assise de réflexions. Organisé par le Projet d’investissement pour la Résilience des zones côtières ouest-Africaines (WACA-ReSIP) , la rencontre s’est ouverte ce mercredi 21 Février 2019 au Sofitel hôtel ivoire, il se poursuivra pendant 48 heures à travers des panels, des tables-rondes, des expositions, des rencontres B to B … Plusieurs experts nationaux et internationaux se plancheront sur le thème : ‘’ Comment impliquer davantage le secteur privé dans la mise en œuvre d’actions pour renforcer la résilience du littoral ouest-africain face aux changements climatiques’’. La cérémonie d’ouverture a connu la présence d’éminentes personnalités en l’occurrence, Monsieur Souleymane DIARRASSOUBA, Ministre du Commerce, de l’Industrie, et la Promotion des PME, le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Economie et des Finances, les responsables de la Banque Mondiale, de la CGECI et bien d’autres.
Ce dialogue régional se présente comme une plateforme d’échanges et de partages entre les Etats de la région et le secteur privé. Les entreprises dudit secteur génèrent des ressources financières sur le littoral, riche en opportunités. Mais fragilisé par le phénomène naturel de l’érosion comme le stipule le Professeur Joseph Séka SEKA. « Nous sommes ici parce que nos zones côtières sont en souffrance. Sujettes à de nombreuses pressions d’ordre anthropique et naturel, elles « demandent » que nous leur venions en aide afin qu’elles puissent nous procurer tous les biens dont elles disposent. La cartographie des activités et infrastructures qui se trouvent sur la côte nous situe sur l’importance de cette zone en termes de potentiel de développement économique, social et environnemental ».
Face à ces pressions qui ralentissent le progrès économique de la Côte d’Ivoire ainsi que les 17 autres Etats de la côte ouest-africaine, des mesures efficaces doivent être adoptées selon le ministre.
« Il est important d’entreprendre des actions synergiques et vigoureuses pour protéger la côte de toutes formes d’agression, en vue de la rendre résiliente face aux nombreux défis environnementaux. Des efforts sont actuellement faits par le gouvernement ivoirien, pour la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire en vue de la prise en charge de l’ensemble du littoral ivoirien. A cet effet, la Loi N° 2017-378 relative à l’aménagement, à la protection et à la gestion intégrée du littoral promulguée le 02 juin 2017 vient organiser toutes les activités mises en œuvre sur cet espace », a-t-il signifié.
L’implication de tous les acteurs de développement nationaux à travers des actions concertées est indispensable, en plus d’une forte coopération transfrontalière et régionale, renchérit le premier responsable de l’environnement en Côte d’Ivoire.
Pour sa part, Monsieur Adama COULIBALY, Directeur de Cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances a indiqué que la zone côtière regorge la très grande majorité du tissu industriel. Raison pour laquelle, il a invité le secteur privé à s’approprier ce dialogue qui s’avère être une excellente initiative.
« Pour des pays en développement comme les nôtres, l’implication du secteur privé dans les actions de préservation des zones côtières est une impérieuse nécessité. C’est une aubaine pour rendre concret le développement durable, facteur de croissance économique en préservant les acquis sociaux et environnementaux ». a-t-il exhorté.
L’objectif de ce dialogue régional avec le secteur privé sur la zone côtière est de créer un cadre formel d’informations, de sensibilisation, d’apprentissage, de partage de connaissances et de mise en œuvre d’actions en synergie pour l’amélioration de la zone côtière et de l’adaptation au changement climatique.
Le premier projet d’Investissement pour la Résilience des côtes de l’Afrique de l’ouest (WACA-ReSIP) a été approuvé par la Banque Mondiale en avril 2018. L’enveloppe financière se chiffre à 190 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale ainsi qu’un don de 20,25 millions de dollars du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM).
Le programme WACA collabore avec six pays ( le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, Sao-Tomé -et-Principe, le Sénégal et la Togo).
SERCOM MINEDD

AUTRES ACTUALITES


18-03-2019
Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements climatiques : Le Ministre Joseph Séka SEKA compte faire de ce rendez-vous une grande plateforme annuel de son département ministériel

Les rideaux se sont ouverts sur la 2ème édition des Journées africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques (JFAC 2019). La cérémonie d’ouverture s’est tenue ce lundi 18 mars au Palais ...

14-03-2019
Changements Climatiques et innovations écologiques : Les Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques 2019 s’ouvrent lundi à Abidjan

Le Ministère de l’Environnement et du ...


11-03-2019
Participation de la Côte d’Ivoire à la COP 24 : Le Ministre Joseph Séka SEKA exhorte toutes les parties prenantes à traduire en actions concrètes les expériences et les acquis glanés à Katowice (Pologne)

Après la forte participation de la Côte d’Ivoire à la vingt quatrième Conférence des Parties (COP 24) sur le climat, les différentes parties se sont donné rendez-vous pour faire le ...

01-03-2019
Financement des aires protégées : La Fondation des Parcs et Réserves de Côte d’Ivoire octroie plus d’un milliard à l’OIPR

La collaboration entre la  Fondation des Parcs et Réserves de Côte d’Ivoire  (FPRCI) et l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR) continue de ...


Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 628
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG