NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

11-03-2019
Participation de la Côte d’Ivoire à la COP 24 : Le Ministre Joseph Séka SEKA exhorte toutes les parties prenantes à traduire en actions concrètes les expériences et les acquis glanés à Katowice (Pologne)

Après la forte participation de la Côte d’Ivoire à la vingt quatrième Conférence des Parties (COP 24) sur le climat, les différentes parties se sont donné rendez-vous pour faire le bilan. C’était au cours de la cérémonie de restitution qui s’est tenue ce lundi 11 mars 2019 à l’auditorium de la Primature. Le Professeur Joseph Séka SEKA a présidé cette rencontre en présence du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, le Docteur Eugène Aka AOUELE, du Directeur de Cabinet, Monsieur Didier GBOGOU représentant le Ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard DONWAHI, ainsi que plusieurs représentants des Institutions de la République, des Partenaires techniques financiers, de la société civile, etc.

Une délégation déterminée, pour la cause de l’Environnement et la Santé

La Côte d’Ivoire était à Katowice avec une délégation constituée de 117 personnes. Parmi-celles-ci, la présence des Ministres Eugène Aka AOUELE et Alain-Richard DONWAHI.
Les résultats selon le Professeur Séka SEKA, chef de la délégation ivoirienne ont été bénéfiques et concernent plusieurs thématiques notamment les négociations pour l’opérationnalisation de l’Accord de Paris, le Segment de Haut Niveau sur les déclarations-pays ainsi que d’autres évènements parallèles.
Au titre des négociations les lignes directrices de Katowice imposent aux pays de définir les informations sur les efforts faits dans la mise en œuvre de leurs Contributions Déterminées au niveau National (CDN), relativement à la réduction des émissions des Gaz à Effet de Serre. « Ces orientations imposent donc à la Côte d’Ivoire d’établir des systèmes nationaux nécessaires à la mise en œuvre de l’Accord de Paris afin de créer un climat de confiance dans le but d’évaluer les progrès réalisés dans le cadre de l’action climatique. », a indiqué le ministre.
Poursuivant, le premier responsable de l’environnement en Côte d’Ivoire a rappelé les principales propositions faites lors de la déclaration-pays lors du segment de haut niveau.
« Notre Pays a fait une déclaration par ma voix. Déclaration au cours de laquelle, la Côte d’Ivoire a rappelé les objectifs de développement et sa stratégie bas-carbone mettant en exergue les actions dans les secteurs prioritaires pour l’atteinte de ses objectifs. Cinq priorités que sont : le renforcement des capacités, la mise en œuvre d’initiatives d’envergure régionale, le financement, le partage d’expériences et la collaboration sud-sud et nord-sud ont été définies pour la mise en œuvre du dernier rapport du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) relatif au 1,5°C. », a-t-il ajouté.
Pour sa part, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a signifié qu’au cours du Sommet il a animé une conférence dont le thème a porté sur : « changement climatique et santé-environnementale, quelles stratégies ». Cette communication a permis d’établir l’état des lieux sur l’impact sanitaire et les réponses du Ministère de la Santé face au changement climatique.
Des retombées positives pour des populations épanouies
Face aux nombreuses conséquences sanitaires, sociales et économiques de l’exposition de l’homme à des facteurs de risques liés à l’environnement, les dirigeants des pays du monde entier ont pris conscience de l’intérêt du binôme Santé-Environnement. Ainsi, il a été institué sous l’égide des Bureaux Régionaux Afrique de l’OMS et du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), des rencontres de haut niveau dénommées « Conférences Interministérielles sur la Santé et l’Environnement en Afrique ».
Le Docteur Aka AOUELE a précisé que : « La participation du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, contribuera à Améliorer la résilience du système de santé face aux effets néfastes du changement climatique. Et ce par le biais du Renforcement des capacités des acteurs à travers une mise à niveau des connaissances, l’élaboration et la mise en œuvre de la feuille de route relative à l’adaptation aux changements climatiques pour une hygiène de vie saine et de qualité ».
Le ministre a aussi salué l’initiative de l’éducation aux changements climatiques, outil essentiel adopté lors de la Convention de Rio (1992). C’est une aubaine pour promouvoir les modifications des modes de vie, attitudes et comportements compatibles avec un développement durable face aux changements climatiques.
La cérémonie de restitution a servi de cadre aux représentants des différentes parties prenantes de présenter leurs bilans. Il s’agit du secteur privé (CGECI), de la société civile (ONG page verte), des collectivités territoriales (ARDCI) et des Institutions de la République (Assemblée Nationale).
Le tout a été couronné par la remise officielle des documents officiels du bilan de la participation de la Côte d’Ivoire à la COP 24 par le Professeur Joseph Séka SEKA aux Autorités Ivoiriennes.





AUTRES ACTUALITES


03-05-2019
COPs à Genève : Les ONG plaident pour le renforcement des directives

Le vendredi 3 mai 2019, les délégués aux réunions des Conférences des Parties (COP) de 2019 aux Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm (BRS) ont planché sur ...

09-05-2019
Rapport National Volontaire : Les parties prenantes en atelier pour la finalisation

 Les travaux de préparation du premier Rapport National Volontaire (RNV) de mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) avancent à bon escient. Débutés le 9 mai 2019 à Grand-Bassam,  ...


04-05-2019
Conférences de la triple COP à Genève : Eliminer au maximum les déchets plastiques dans les océans

Les Conférences de la triple COP ouvertes à Genève depuis le lundi 29 avril 2019 ont connu d’autres avancées. Conjointement se tiennent, la COP 14 de la Convention de Bâle, ...

06-05-2019
Investissement dans le domaine environnemental : L’ANDE et le CEPICI s’unissent pour améliorer le climat des affaires

Abidjan, le 06 Mai 2019. L’Agence Nationale de l’Environnement (ANDE), structure sous tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD) et le Centre de Promotion des Investissements en ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 642
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG