NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

18-04-2019
Conservation de la Biodiversité dans le Complexe Taï-Grebo-Sapo : L’étude de faisabilité en validation



Le Comité National de Pilotage du Projet « Conservation de la Biodiversité dans le Complexe Taï-Grebo-Sapo s’est réuni les 18 et 19 avril à Abidjan. Objectif, valider le processus préparatoire de ce projet dont les études se sont réalisées en deux ans et trois mois. Ce jeudi 18 Avril 2019, le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable a procédé à l’ouverture de ce séminaire. L’initiative bénéficie d’un financement de 3,3 milliards  du Gouvernement fédéral d’Allemagne à travers la Banque de Développement Allemande ( KFW). La coordination de cette phase préparatoire est assurée par la Direction de l’Ecologie et de la Protection de la Nature (DEPN), point focal du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, sous la supervision d’un Comité National de Pilotage, et l’appui de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR). Cette étape  a pour finalité de statuer sur la mise en place définitive du corridor écologique. Dans son message, le Ministre a félicité et encouragé l’équipe qui a  travaillé avec abnégation pendant deux années durant. Il a aussi indiqué que les études réalisées ont permis d’obtenir des résultats consignés dans un rapport final présentant un concept de connectivité. Il a invité les séminaristes à faire le choix ou non d’un ou de plusieurs corridors écologiques tout en privilégiant l’intérêt des populations. « Je vous exhorte à œuvrer de sorte à aboutir à des résultats probants prenant en compte à la fois les intérêts des populations locales et la préservation de l’environnement ». Principal partenaire financier, la KFW représentée par son directeur pays, Andreas Fikre-Mariam a quant à lui précisé que le rapport établi jette les bases de la réalisation effective du projet à longue terme. «  Ce rapport final met en exergue clairement les enjeux, les défis et les options aux choix, mais aussi les contraintes et les préalables pour arriver à un projet pérenne. De même,  c’est une bonne aubaine  pour aborder les nombreuses questions qui se présentent à l’égard du concept proposé, et qui méritent des éclaircissements et des approfondissements. » Il faut  rappeler que l´objectif de ce projet est, de protéger et de conserver les derniers vestiges de forêts primaires dans la zone frontalière entre la Côte d´Ivoire et le Libéria. Mais en même temps il est évident que ceci ne peut être durable, qu’à travers une amélioration de la connectivité écologique entre les forêts protégées des deux côtés de la frontière. Et ceci, requiert une étroite collaboration des populations locales.  Les deux années d’étude ont produit des résultats qui sont entre autres : la  validation du choix de sept espèces cibles dites « espèces parapluies » La réalisation d’un diagnostic environnemental, comprenant en plus une revue et analyse des études scientifiques prouvant la nécessité de mise en place d’un corridor ainsi qu’une étude sur le choix de corridor le plus pertinent d’un point de vue floristique et faunistique…


AUTRES ACTUALITES


03-05-2019
COPs à Genève : Les ONG plaident pour le renforcement des directives

Le vendredi 3 mai 2019, les délégués aux réunions des Conférences des Parties (COP) de 2019 aux Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm (BRS) ont planché sur ...

09-05-2019
Rapport National Volontaire : Les parties prenantes en atelier pour la finalisation

 Les travaux de préparation du premier Rapport National Volontaire (RNV) de mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) avancent à bon escient. Débutés le 9 mai 2019 à Grand-Bassam,  ...


04-05-2019
Conférences de la triple COP à Genève : Eliminer au maximum les déchets plastiques dans les océans

Les Conférences de la triple COP ouvertes à Genève depuis le lundi 29 avril 2019 ont connu d’autres avancées. Conjointement se tiennent, la COP 14 de la Convention de Bâle, ...

06-05-2019
Investissement dans le domaine environnemental : L’ANDE et le CEPICI s’unissent pour améliorer le climat des affaires

Abidjan, le 06 Mai 2019. L’Agence Nationale de l’Environnement (ANDE), structure sous tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD) et le Centre de Promotion des Investissements en ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 642
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG