NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

02-07-2019
Protection des côtes africaines de l’Océan Atlantique : La Convention d’Abidjan constitue un levier puissant pour contrer les menaces environnementales

01 au 04 juillet 2019, Abidjan a abrité la deuxième conférence des plénipotentiaires à la Convention relative à la coopération en matière de protection et de mise en valeur du milieu marin et des zones côtières de la côte atlantique de la région de l’Afrique de l’ouest, du centre et du sud (Convention d’Abidjan). Quatre protocoles additionnels ont été signés par les différents pays membres.
01 au 04 juillet 2019, Abidjan a abrité la deuxième conférence des plénipotentiaires à la Convention relative à la coopération en matière de protection et de mise en valeur du milieu marin et des zones côtières de la côte atlantique de la région de l’Afrique de l’ouest, du centre et du sud (Convention d’Abidjan). Quatre protocoles additionnels ont été signés par les différents pays membres.Ce rendez-vous sur les bords de la lagune ébrié avait pour objectif de signer les protocoles additionnels à la Convention et d’adopter les lignes directrices régionales en vue de l’élaboration d’une politique nationale de gestion intégrée de l’océan. Les protocoles additionnels à la Convention d’Abidjan portent sur : (i) La pollution due aux sources et activités terrestres, (ii) les normes et standards environnementaux liés aux activités pétrolières et gazières offshores, (iii) la gestion intégrée de la zone côtière et (iv) la gestion durable de la mangrove. La signature des protocoles est le prolongement de la douzième Conférence des Parties (COP 12) contractantes à la Convention d’Abidjan tenue dans la capitale économique ivoirienne en Mars 2017.
La Côte d’Ivoire est par ailleurs dépositaire de cet outil important adoptée lors d’une conférence tenue en mars 1981 à Abidjan, et qui lui a donné son nom. Actuellement, le pays assure la présidence du bureau de la COP 12. De ce fait, le président, ministre ivoirien de l’Environnement et du Développement Durable, Joseph Séka SEKA a stipulé que c’est un point d’achèvement annonçant des lendemains meilleurs pour le littoral africain de la zone atlantique. ‘’ Cette conférence des plénipotentiaires constitue un évènement majeur, d’autant plus qu’elle marque la fin d’un processus de revitalisation et l’amorce d’une ère de maturité à travers l’acte que nous avons posé à savoir la signature des différents protocoles additionnels, lesquels protocoles, une fois ratifiés et entrés en vigueur, permettront d’améliorer le cadre de gestion du milieu marin et des zones côtières de notre région. ‘’ Il a tiré l’attention des parties prenantes à une grande responsabilité dans la protection des océans et des zones côtières. Selon lui, ils constituent le premier potentiel de vie de l’humanité en termes d’approvisionnement, de soutien et de régulation des climats, pour ne citer que ceux-là. Cependant, exposés aux aléas tels que les pollutions de toutes natures, la surpêche, l’occupation anarchique du littoral, la destruction des mangroves.
Face à ces menaces et risques, Joseph Séka SEKA prône l’idéal d’une régulation des transports maritimes, la pêche, l’exploitation des ressources minières des grands fonds marins, le développement des loisirs nautiques et côtiers, l’extraction de matériaux … « toutes ces activités doivent être compatibles avec l’environnement et la biodiversité marine », a-t-il martelé.
L’Afrique centrale, qui constitue également une mine riche dans le milieu marin n’est pas restée en marge de la rencontre d’Abidjan. Arlette Soudan-Nonault, ministre congolaise du Tourisme et de l’Environnement en charge du Développement Durable a salué la volonté politique des dirigeants africains qui ont cru en la Convention d’Abidjan, dont 22 pays en sont membres. Elle a invité les pays africains à s’approprier leurs propres rudiments pour lutter contre les effets néfastes des changements climatiques. « Lorsque nous avons des outils de cette trame, comme ces quatre conventions additionnels qui nous permettront de gérer toutes les industries fossiles, la protection des mangroves … Nous pouvons affirmer que la Convention d’Abidjan est un puissant levier. Ces documents forts que nous avons signés vont précéder leur mise en œuvre dès 2020, où nous sommes candidat pour abriter la COP 13 à Brazzaville. Cela va réaffirmer le leadership de nos gouvernants sur la question du climat. Nous avons les écosystèmes les plus fragiles mais les mieux préservés.. Il faut vulgariser nos instruments, afin de mieux sauvegarder notre environnement ».
La Signature des protocoles constitue le cœur de la Conférence des Plénipotentiaires. C’est une occasion pour accentuer l’engagement des Parties à internaliser ces protocoles dans leurs corpus juridiques nationaux mais également de continuer à mobiliser les partenaires pour la mise en œuvre des plans d’action.

AUTRES ACTUALITES


17-06-2019
Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse: Le Gouvernement annonce des actions concrètes

L’édition 2019 de la Quinzaine nationale de l’Environnement et du Développement durable s’est achevée le lundi 17 juin, à Toumodi, avec la commémoration de la Journée mondiale de lutte ...

17-07-2019
Objectifs de Développement Durable (ODD) : Le ministre Joseph Séka Séka présente la première Revue Nationale Volontaire de la Côte d’Ivoire

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda 2030, la Côte d’Ivoire s’est engagée à produire sa première Revue Nationale Volontaire (RNV) de mise en œuvre des ODD. ...

10-07-2019
Gouvernement Amadou Gon COULIBALY 3/ Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, un an déjà Professeur Joseph Séka SEKA : ‘’ Je ne suis que le chef d’orchestre’’

10 Juillet 2018-10 juillet 2019, cela fait un an que le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, le Professeur Joseph Séka SEKA a été nommé dans le troisième gouvernement ...

02-07-2019
Convention d’Abidjan: Quatre protocoles additionnels pour renforcer la protection de la façade maritime atlantique de l’Afrique

Quatre protocoles additionnels à la Convention d’Abidjan ont été signés ce mardi 02 juillet 2019 par les représentants des pays membres sous la présidence du Ministre de l’Environnement et ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 659
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG