NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

25-06-2020
Amélioration de la qualité de l’air : La Côte d’Ivoire bénéficie de deux mini-stations de mesure

Le Ministre de l’Environnement et du Développement et du Développement Durable, le Professeur Joseph Séka SEKA a réceptionné deux mini-stations qui vont permettre d’effectuer un contrôle efficace de la qualité de l’air ambiant en Côte d’Ivoire. La cérémonie s’est déroulée ce jeudi 25 juin 2020 au Centre d’Instruction Navale d’Attécoubé. C’est un don qui s’inscrit dans le cadre du projet ‘’Abidjan vile durable ‘’ financé par le FEM (Fonds Mondial pour l’Environnement). La composante 2 de ce projet intitulé « Evaluation et amélioration de la qualité de l’air » est exécutée par l’ONUDI (Organisation des Nations Unies Pour le Développement Industriel) en collaboration avec le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable à travers le Centre Ivoirien Antipollution (CIAPOL), Agence d’exécution nationale.
Le but de cette composante est de réduire les émissions de gaz à effet de serre, le mercure et les Polluants Organiques Persistants (POPs) dans le secteur industriel.
L’acquisition de ces deux nouvelles stations vient pour renforcer la mise en service effective de la station de mesure des polluants atmosphériques obtenue par le CIAPOL depuis 2017.
Pour Tidiane BOYE, Représentant résident de l’ONUDI, « Ces petites stations mobiles permettront de mesurer la qualité de l’air en temps réel et contribueront au renforcement des capacités d’intelligence environnementale du Gouvernement. Elles fourniront des informations et des données empiriques indispensables à l’élaboration , la mise en œuvre et le suivi de stratégies , de politiques et de mesures justes et adaptées, parce que bien renseignées et informées », a-t-il expliqué.
Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, a salué la réception de ces équipements, fruit d’une riche collaboration entre le Gouvernement ivoirien et l’ONUDI. « La mise à disposition de ces équipements participera à la mise en œuvre du Réseau National de Suivi de la qualité de l’Air, initié par le CIAPOL sur le territoire d’Abidjan, sur la base d’un diagnostic de la pollution de l’air, engendrée par les différentes sources aussi bien fixes que mobiles. C’est le sens donné à la Journée Mondiale de l’Environnement (JME) du 05 juin 2019, sous le thème : Combattons la pollution de l’air avec pour slogan « Nous ne pouvons pas arrêter de respirer mais nous pouvons changer la qualité de l’air que nous respirons ».
Le projet Abidjan ville durable sur la qualité de l’air est financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM).

L’objectif de cette initiative est d’améliorer la compétence locale dans l’évaluation et la réponse à la dégradation de l’environnement par l’application de méthodes de gestion et de planification urbaines intégrées et durables. Ceci, en encourageant l’adoption de technologies novatrices sobres en carbone en vue de réduire les émissions de Polluants Organiques Persistants (POP) et de Gaz à Effet de Serre (GES) comme contribution à l’amélioration de la qualité de l’air dans la ville d’Abidjan.
Ce programme a réalisé des résultats encourageants à mi-parcours. Il faut citer entre autre : la réalisation d’une étude de faisabilité juridique et institutionnelle visant à améliorer le cadre règlementaire existant en matière de pollution de l’air au niveau des entreprises de Côte d’Ivoire. En plus, l’évaluation et l’estimation des CO2 et polluants organiques persistants émis par ces entreprises sélectionnées : SIR, Novafrique Industrie, Afripack, RMG, Natours et Frères. Il faut noter aussi, la formation des Agents du CIAPOL, de cabinet d’études environnementales et des universitaires à l’outil Toolkit 2013 et à l’utilisation de la station de référence du CIAPOL qui est un camion laboratoire semi-mobile libéré en 2017.


AUTRES ACTUALITES


26-11-2020
Gestion et Recyclage des Déchets : l’appel de Joseph Séka SEKA aux jeunes « Un monde sans déchet »

La gestion des déchets fait partie des nombreux défis environnementaux auxquels la Côte d’Ivoire fait face. C’est pour contribuer à la sensibilisation des jeunes à travers les enjeux et opportunités économiques ...

26-11-2020
Pollution : les sites de déversement des Déchets toxiques du Probo Koala sont complètement dépollués

Le Projet de Dépollution Complémentaire des sites de déversement des Déchets Toxiques du Probo Koala dans le District d’Abidjan piloté par le Ministère de l’Environnement et ...


19-11-2020
Protection de l’environnement : le MINEDD adopte sa charte des ecogestes.

Le  Comité National Développement Durable (CNDD) en Collaboration avec la Direction des Ressources Humaines a élaboré une charte des éco gestes à l’endroit  des directions et services du Ministère de l’Environnement ...


18-11-2020
Genre et vulnérabilité : le Plan National d’Adaptation-GCF outille les acteurs de la plateforme genre et changement climatique

La révision des Contributions Déterminés au niveau National (CDN) de la Côte d’Ivoire en cours permet d’intégrer la prise en compte du genre de façon ...


Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 784
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG