NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

07-09-2020
Énergies renouvelables et production agroalimentaire durable : La Côte d’Ivoire lance un projet dans l’industrie du manioc

Les engagements de la Côte d’Ivoire en vue d’atténuer ses émissions de gaz à effet de serre et à augmenter sa part des énergies renouvelables dans le mix énergétique porte ses fruits. Le projet intitulé ‘’ La production industrielle durable de manioc et d’autres secteurs agro-alimentaires grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables et de technologies à faibles émissions de carbone a été officiellement lancé le vendredi 04 septembre 2020 à l’Institut National de l’Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) à Cocody. Il est financé par le FEM (Fonds pour l’Environnement Mondial) à hauteur de plus de 385 millions de Francs CFA) et sera exécuté sur trois ans par des partenaires sous la direction générale de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI). Cette initiative verte s’appuie sur quatre grandes composantes pour atteindre son objectif. Il faut noter entre autres le renforcement du cadre institutionnel pour promouvoir le développement des technologies à faible émission de carbone dans les chaines de valeur agroalimentaires, la mise en place d’au moins un projet de démonstration de création d’énergie à partir des déchets agroalimentaires appelés biomasse.
La transformation industrielle écologique du manioc en attiéké constitue une véritable innovation dans l’agro-industrie dans le pays. En effet, cette denrée alimentaire figure parmi les plus consommées avec une production annuelle estimée à 40 000 tonnes.. Néanmoins, la dimension artisanale de la production entraine des dangers sur l’environnement comme le relève KOUADIO Parfait représentant le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD). « La production de l’attiéké frais… utilise abondamment du bois-énergie qui a des conséquences négatives importantes sur la santé humaine avec les émissions de fumées et de particules et contribue à la déforestation et à la pette de la Biodiversité », a-t-il dépeint. Le MINEDD accorde une importance à ce projet qui permettra de réduire tous les risques en vue d’aboutir à une production industrielle de l’attiéké. Depuis 2013, les Etats membres de l’ONUDI ont confié à leur institution le mandat de les assister dans la mise en œuvre d’une industrialisation inclusive et durable dans le cadre de partenariats multi-acteurs. A cet effet, le Représentant Résident, Tidiane BOYE a affirmé que le projet rime avec le mandat de l’organisation. Car, «Il s’agira de l’utilisation plus efficace des déchets agricoles pour produire de l’énergie nécessaire à l’usine de transformation du manioc. La portée du projet est très pertinente pour les objectifs énergétiques nationaux d’utilisation de sources locales, durables et propres pour soutenir le développement à faible émission de carbone en Côte d’Ivoire », a-t-il relevé.
Dans la phase pratique d’exécution, les résidus du manioc et autres déchets biologiques brulés sur le terrain seront valorisés par l’apport des technologies innovantes pour la production d’énergies renouvelables. Le FEM (Fonds pour l’Environnement Mondial) n’est pas resté indifférent face à cette initiative. Selon le point focal opérationnel, Koné Alimata BAKAYOKO, le financement du FEM dans ce projet fait partie des ressources STAR de la Côte d’Ivoire et est estimé à environ 600 millions de FCFA.
Le secteur agricole est le plus grand contributeur aux émissions de gaz à effet de serre en Côte d’Ivoire. En vue d’apporter des solutions idoines dans l’application des résolutions de l’Accord de Paris, la Côte d’Ivoire a entrepris des actions de réduction de ses émissions de Gaz à effet de serre prioritairement dans les trois secteurs dont l’agriculture et la foresterie, l’énergie et les déchets. Ses engagements visent une atténuation de 28 % d’ici 2030.
Pour rappel, les déchets agricoles sont régénératifs par essence et se transforment naturellement en composte et en énergie. La nature le fait d’elle-même alors que l’homme brûle les résidus de récolte et autres déchets biologiques et dépend des combustibles fossiles pour la production d’électricité.

AUTRES ACTUALITES


14-10-2020
Protection de l’environnement : un guide pratique des écogestes est en révision

Un guide de bonnes pratiques des écogestes avait été élaboré depuis 2016 mais au regard des enjeux que révèrent les Objectifs de développement durable (ODD), il s’avère nécessaire de l’actualiser. Dans ...


06-10-2020
Accès au Financement climatique : Une plateforme du secteur privé voit le jour

Le  Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD), a obtenu une subvention du Fonds Vert pour le Climat (GCF) pour entreprendre un programme de préparation en vue de renforcer ses ...

14-10-2020
Le projet WACA-CI et l’OIPR misent sur la restauration et la conservation des mangroves dans la lutte contre l’érosion côtière

Le Ministère de l’Environnement, à travers le WACA-CI (Projet d’Investissement pour la résilience des zones côtières ouest-africaine) est très engagé dans l’amélioration et la gestion des risques naturels et anthropiques communs, ...

08-10-2020
Promotion des emplois verts : La Côte d’Ivoire, l’un des pays leaders de l’économie verte en Afrique de l’ouest.

 La Côte d’Ivoire dispose désormais d’un document stratégique pour la promotion des emplois verts, validé au cours d’un atelier qui s’est tenu à Grand-Bassam du 01 au 02 octobre 2020. C’est ...


Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 779
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG