NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

29-09-2020
APPEL A CANDIDATURES POUR LE POSTE DE CHAUFFEUR DANS LE CADRE DU Projet « APPROCHE DE DURABILITE ET DE MISE A L’ECHELLE POUR LA TRANSFORMATION DE LA GESTION, LA RESTAURATION ET LA CONSERVATION DES PAYSAGES FORESTIERS ET LA BIODIVERSITE EN CÔTE D’IV

 1. Contexte


L’un des éléments les plus caractéristiques des écosystèmes ivoiriens est la végétation ; elle imprime au territoire sa physionomie la plus concrète. Ainsi, les botanistes révèlent dès 1905, que la forêt dense couvre la moitié sud du territoire. Le littoral étant par endroit occupe par une mangrove luxuriante, difficilement pénétrable.  Seulement, le miracle agricole du pays a été obtenu au prix, entre autres, d`une déforestation sans précédent. En effet, la Côte d’Ivoire ne compte aujourd’hui que deux millions d’hectares de forêts, c’est près de 90% de moins qu’au début des années 60. La baisse drastique de la couverture forestière a des conséquences incommensurables sur le changement climatique, la biodiversité et les services ecosystémiques.


Face à ce constat, les pouvoirs publics déploient d`importants moyens, depuis plusieurs années, pour infléchir la destruction de la forêt, voire pour la reconstituer en partie. L’ONU Environnement et le Fonds pour l’Environnement Mondial ont décidé d’accompagner les efforts du gouvernement, à travers un projet basé sur les approches innovantes et inclusives de restauration des écosystèmes forestiers y compris la mangrove et, la conservation de la biodiversité.


L’objectif du projet est de contribuer à l’intensification et la durabilité des mécanismes de financement REDD + au niveau national afin de lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts et soutenir une gestion efficace des aires protégées. Dans cette perspective, une stratégie reposant sur les trois composantes ci-après a été retenue.


1)     Développement d’un cadre institutionnel, politique et juridique favorable à la REDD+ et au Paiement des Services Ecosystémiques (PSE). REDD+ et PSE sont reconnus pertinents pour la sauvegarde des écosystèmes forestiers, raison pour laquelle le gouvernement est résolu à y recourir pour atteindre ses objectifs de durabilité environnementale. Seulement, leur déploiement idoine requiert un environnement favorable dont, un régime foncier qui tienne compte de la diversité des acteurs du territoire. Pour y parvenir, ce projet soutiendra une modification ou la mise en place de cadres institutionnels, politiques et juridiques propices à l’intégration de la gestion foncière rurale et la gestion des ressources naturelles avec les mécanismes PSE et REDD + dans différents secteurs.


 


2)     Mise en place d’un mécanisme financier national et pilotage de l’application des PSE dans la mangrove. Le PSE est un moyen d’incitation pour une utilisation durable de la biodiversité, afin de maintenir les services qu’ils procurent aux propriétaires fonciers, agriculteurs, communautés, entreprises privées et publiques. Au travers du dispositif PSE, le fournisseur de service les vend à un acheteur. La transaction s’effectue par le biais d’un mécanisme financier. La stratégie nationale REDD+ préconise l’établissement d’un mécanisme de financement national dont la viabilité ne soit pas assujettie aux arbitrages budgétaires nationaux. Le projet soutiendra la mise en place de ce mécanisme au sein de communautés, dans une perspective d’exemplarité. La composante 2 comporte également un important volet de restauration de la mangrove impliquant les ONGs et les communautés, bénéficiaires directes des services fournis par l`écosystème mangrove.


3)     Gestion durable des aires protégées peu soutenues et des écosystèmes environnants. Le programme cadre de gestion des aires protégées a incontestablement redynamisé la gestion du réseau national de parcs et réserves analogues. Il a également ouvert la voie, avec la substantielle contribution de la coopération allemande, à l`implantation d`un mécanisme de financement pérenne du secteur. Reconnaissant le fait que les aires protégées bien gérées sont un atout pour la conservation in situ de la biodiversité et l’adaptation aux changements climatiques, le projet s’inscrit dans une dynamique de consolidation de ces acquis en visant les résultats suivants : a) le renforcement des capacités institutionnelles, techniques et de coordination nationales pour la gestion des aires protégées, la conservation de la biodiversité et la gestion des services ecosystémiques ; b) la valorisation des aires protégées au profit des populations locales.


Le déploiement de ces composantes prendra appui sur des partenariats actifs avec des institutions nationales de référence (OIPR, SP REDD, CNFEM). Toutefois, une unité de gestion du projet (UGP) est mise en place en vue de conduire les opérations quotidiennes.


Les présents termes de référence ont pour objet d’encadrer le recrutement d’un Chauffeur de l’UGP.


2. Missions du Chauffeur


Le chauffeur est le garant du bon état de marche du véhicule du Projet.


A ce titre, les attributions du Chauffeur du Projet sont les suivantes :


      Conduire le véhicule du Projet ;


      Veiller à l’entretien régulier et aux réparations du véhicule ;


      Tenir des relevés réguliers des consommations de carburant.


3. Durée et lieu d’affectation


La durée du contrat du Chauffeur est d’un (1) an renouvelable. Toutefois, un contrat de performance sera établi annuellement pour définir les objectifs à atteindre au regard du Plan de Travail et Budget Annuel (PTBA). La continuation du contrat est subordonnée à l’atteinte des objectifs appréciée par le Coordonnateur sur la base du contrat de performance. Dans tous les cas, la durée totale ne saurait excéder la durée du projet (05 ans).


Le Chauffeur travaillera au siège du Projet FOLAB à Abidjan et effectuera, au besoin, des missions dans toutes les zones couvertes par le Projet. Il travaillera en étroite collaboration avec le Coordonnateur du Projet, le Responsable Suivi - Evaluation ainsi que les responsables des différentes activités du Projet.


4. Profil du poste


Qualifications et Compétences


      Disposer d’un permis de conduire toutes catégories ;


      Bonne maîtrise du code de la route ;


      Connaissance du français (parlé et écrit) ;


      Avoir fait au moins la 3ème.


Qualités personnelles


      Intègre et vigilant 


      Rigoureux 


      Esprit d’initiative 


      Précis 


      Méthodique 


      Sens de l’organisation 


      Aisance relationnelle.


5. Composition du dossier de candidature


Le dossier de candidature doit comporter :


·       Un CV en français détaillé ;


·       Une lettre de motivation ;


·       Des photocopies des titres scolaires et attestations.


Physique


Les dossiers de candidature devront parvenir sous pli fermé avec la mention « Recrutement d’un Chauffeur pour le compte du projet FOLAB », au Secrétariat de la Coordination des Programmes et Projets du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, sise aux 2 plateaux vallons, non loin du Supermarché CASINO. 08 BP 2177 Abidjan 08, Tel : 22 41 11 99.


Electronique


Les dossiers de candidature devront parvenir avec, en objet, la mention « Recrutement d’un Chauffeur pour le compte du projet FOLAB » à l’adresse suivante patriciakra599@yahoo.fr.


LA DATE LIMITE DE DEPOT DES DOSSIERS DE CANDIDATURE EST FIXEE AU JEUDI 08 OCTOBRE 2020 A 17 HEURES.


6. Déroulement du recrutement


Le recrutement se déroulera en trois (03) phases :


Phase 1 : présélection sur dossier en vue de la constitution d’une liste restreinte de candidats qualifiés ;


Phase 2 : évaluation des CV des candidats de la liste restreinte ;


Phase 3 : entretien oral avec un jury suivi d’un test pratique en informatique pour les candidats présélectionnés sur la base des termes de référence du poste.


 


AUTRES ACTUALITES


14-10-2020
Protection de l’environnement : un guide pratique des écogestes est en révision

Un guide de bonnes pratiques des écogestes avait été élaboré depuis 2016 mais au regard des enjeux que révèrent les Objectifs de développement durable (ODD), il s’avère nécessaire de l’actualiser. Dans ...


06-10-2020
Accès au Financement climatique : Une plateforme du secteur privé voit le jour

Le  Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD), a obtenu une subvention du Fonds Vert pour le Climat (GCF) pour entreprendre un programme de préparation en vue de renforcer ses ...

14-10-2020
Le projet WACA-CI et l’OIPR misent sur la restauration et la conservation des mangroves dans la lutte contre l’érosion côtière

Le Ministère de l’Environnement, à travers le WACA-CI (Projet d’Investissement pour la résilience des zones côtières ouest-africaine) est très engagé dans l’amélioration et la gestion des risques naturels et anthropiques communs, ...

08-10-2020
Promotion des emplois verts : La Côte d’Ivoire, l’un des pays leaders de l’économie verte en Afrique de l’ouest.

 La Côte d’Ivoire dispose désormais d’un document stratégique pour la promotion des emplois verts, validé au cours d’un atelier qui s’est tenu à Grand-Bassam du 01 au 02 octobre 2020. C’est ...


Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 779
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG