NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

10-12-2020
Le projet FOLAB, autre instrument du MINEDD pour la conservation de la forêt et la biodiversité est maintenant opérationnel

En vue de lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts et soutenir une gestion efficace des aires protégées, l’ONU Environnement (PNUE) et le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) accompagnent les efforts du gouvernement, à travers le projet « approche de durabilité et de mise à l’échelle pour la transformation de la gestion, la restauration et la conservation des paysages forestiers et la biodiversité en Côte d’Ivoire » (Projet FOLAB).

 

C’est dans ce cadre que la Coordination des Programmes et Projets (CPP) du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD) a organisé un atelier pour le lancement dudit projet, le 10 décembre 2020 dans un réceptif hôtelier, sis à la Riviera-Attoban. Une série d’allocutions des officiels, des présentations suivies d’échanges sur les objectifs et résultats attendus du projet, la présentation du comité de pilotage et la validation du programme de travail de la première année 2021 ont marqué les temps forts de cet atelier.

Après les mots de bienvenue de Patrick Pédia, Coordonnateur du projet, devant des parties prenantes issus du secteur public (Directeurs de cabinet des ministères techniques et Présidents d’institutions), des Partenaires Techniques et financiers, des faîtières du secteur privé et des collectivités territoriales, le représentant du PNUE, Adamu Buhari a félicité les efforts du pays qui ont abouti au financement par le FEM de ce « projet basé sur les approches innovantes et inclusives de restauration des écosystèmes forestiers y compris la mangrove et la conservation de la biodiversité », a-t-il déclaré.

Tel est le sens des propos de Koné Bakayoko, point focal FEM qui a encouragé toutes les parties prenantes à s’engager pleinement dans l’exécution de ce projet que son organisme finance à hauteur de 3 000 000 millions de dollars américains et qui s’inscrit dans la durabilité de la politique REDD+ nationale. « Le projet FOLAB est une association de plusieurs projets. Sa mise en œuvre contribuera à la l’intensification et la durabilité des mécanismes de financement REDD+ au niveau national », a précisé le point focal FEM. Le Secrétariat de la REDD+, la commission nationale du FEM et l`OIPR en sont les 3 composantes du FOLAB, avec chacune un cahier de charge et un rôle bien défini dans le chronogramme des activités de mise en œuvre. 

Selon le Conseiller Technique N’dia Lucien, représentant le Ministre de l’Environnement, cet atelier offre l`occasion à chaque partie prenante, de s`approprier les éléments nécessaires à l’exécution et au suivi de la mise en œuvre des différentes composantes du projet qui la concerne. Par ailleurs, Il a rappelé que toutes les actions menées par la Côte d’Ivoire en matière de politique forestière et de préservation de la biodiversité convergent vers les objectifs suivants : « prévenir l’extinction d’espèces, améliorer la sécurité en eau, atténuer les changements climatiques grâce au stockage de carbone et créer des habitats pour l’adaptation aux changements climatiques ». Il a adressé les remerciements du Ministre Joseph Séka SEKA et de tout le Gouvernement aux différents partenaires techniques et financiers qui n’ont de cesse de soutenir les actions du pays.

L’atelier a pris fin par la validation du plan d’action de l’année 2021. Les experts et participants présents ont tous été unanimes pour dire qu’il fallait travailler effectivement à rehausser  la couverture forestière en Côte d’Ivoire.  

 

AUTRES ACTUALITES


07-01-2021
Pollution dans la zone industrielle de Bonoua : les services compétents du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable interpellent urgemment les entreprises installées

« L’environnement accompagne le développement », a affirmé le Ministre Joseph Séka SEKA à l’endroit de tous les opérateurs économiques en Côte d’Ivoire, lors d’une visite d’inspection effectuée à la baie ...

16-01-2021
Distinction des meilleurs acteurs de l’émergence 2021 : Joseph Séka SEKA et Eugène Aka Aouélé Aka lauréats

La contribution à l’émergence de la Côte d’Ivoire à travers les actions du Professeur Joseph Séka SEKA et du Docteur Eugène Aouélé Aka a été reconnue le vendredi 15 janvier 2021, ...

21-01-2021
Renforcement des capacités en audit : les inspecteurs techniques du MINEDD entrent dans la phase terrain

Afin d’accompagner les ministères vers un basculement ...


07-01-2021
Lutte contre la pollution de l’environnement : Joseph Séka SEKA met en demeure deux entreprises

le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, le Professeur Joseph Séka SEKA a inscrit dans son agenda, des visites d’inspection dans les unités industriels pour s’assurer de la prise en ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 794
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG