NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

22-12-2020
Rendre opérationnel le cofinancement du projet uPOP-CI : les partenaires techniques et financiers renouvellent leur engagement

 Les parties prenantes composées du secteur privé, de la société civile et des représentants de laboratoires et organismes se sont réunis, dans la salle de conférence de la Direction Générale de L’Environnement (DGE) pour faire le point sur l’état du cofinancement attendu dans l’exécution du projet « Gestion rationnelle des polluants organiques persistants (POP) non intentionnels et des diphényles éthers polybromés (PBDE) pour réduire leurs émissions du secteur des déchets industriels » (uPOPCI). Cette réunion des partenaires techniques et financiers s’est tenue le mardi 22 décembre 2020, en présence de Lavry Nazaire, Directeur de la DGE, représentant le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, de Tidiane Boye, représentant de ONUDI-Côte d’Ivoire (Organisation des Nations-Unies pour le Développement Industriel), du Coordonnateur du Projet uPOPCI, Gustave Bedi et de divers autres acteurs. 


En plus d’aborder la question de financement, d’autres points à l’ordre du jour ont été analysés, notamment la présentation du contexte global du projet, ses objectifs et résultats attendus, la présentation du plan de travail 2020 (PTA 2020) et du plan de travail 2021 (PTA 2021). 

La bonne exécution du projet uPOPCI viendra de la mise en œuvre du chronogramme d’activités selon les délais impartis. Et pour cela, une lisibilité claire des fonds d’accompagnement de chaque activité s’avère indispensable. C’est ce qu’a rappelé le représentant de l’ONUDI. « Gardons à l’esprit qu’une exécution efficace du projet de gestion des polluants organiques persistants nécessitent indubitablement des moyens intellectuels, financiers et une implication de toutes les parties prenantes à toutes les étapes de la mise en œuvre du processus » a déclaré Tidiane Boye.  

Le Représentant du professeur Joseph Séka SEKA est revenu sur les différentes étapes qui ont conduit à cette rencontre des partenaires techniques et financiers. « Depuis le lancement à l’échelle nationale du projet le 24 septembre dernier, nous nous sommes attelés à réunir le comité technique, puis le comité de pilotage pour aujourd’hui s’intéresse aux partenaires au cofinancement », a-t-il précisé. Dans les échanges, les parties prenantes ont réaffirmé leurs engagements d’accompagner le projet. Ainsi, ceux-ci ont partagé, en plénière, les informations sur la mise en œuvre des cofinancements qui concernent chacun. C’est avec une note d’espoir, devant l’objectif de la réunion en voie d’être atteint que le Directeur de la DGE a félicité et remercié l’ensemble des participants pour leur implication. « Vous êtes désormais au fait de l’évolution de notre projet commun. En travaillant ensemble, nous avons toutes les raisons de croire en l’aboutissement heureux de notre projet » a renchérit Lavry Nazaire ».

 

Le projet uPOPCI est financé par le FEM (Fonds pour l’Environnement Mondial) pour une durée de 05 ans allant de décembre 2019 à décembre 2024. Il a pour objectif d’apporter des solutions spécifiques à l’émission des PBDE et des dioxines et furanes, composés chimiques toxiques issus des matériaux plastiques contenu dans des véhicules en fin de vie et du brûlage à ciel ouvert des déchets électroniques.

 

SERCOM MINEDD

AUTRES ACTUALITES


07-01-2021
Pollution dans la zone industrielle de Bonoua : les services compétents du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable interpellent urgemment les entreprises installées

« L’environnement accompagne le développement », a affirmé le Ministre Joseph Séka SEKA à l’endroit de tous les opérateurs économiques en Côte d’Ivoire, lors d’une visite d’inspection effectuée à la baie ...

16-01-2021
Distinction des meilleurs acteurs de l’émergence 2021 : Joseph Séka SEKA et Eugène Aka Aouélé Aka lauréats

La contribution à l’émergence de la Côte d’Ivoire à travers les actions du Professeur Joseph Séka SEKA et du Docteur Eugène Aouélé Aka a été reconnue le vendredi 15 janvier 2021, ...

21-01-2021
Renforcement des capacités en audit : les inspecteurs techniques du MINEDD entrent dans la phase terrain

Afin d’accompagner les ministères vers un basculement ...


07-01-2021
Lutte contre la pollution de l’environnement : Joseph Séka SEKA met en demeure deux entreprises

le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, le Professeur Joseph Séka SEKA a inscrit dans son agenda, des visites d’inspection dans les unités industriels pour s’assurer de la prise en ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 794
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG