NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

17-03-2021
Protection de l’environnement : Le MINEDD élabore un guide de bonnes pratiques pour la gestion durable des terres en Côte d’Ivoire.

 La Côte d’Ivoire, pays dont l’économie repose essentiellement sur l’agriculture n’échappe pas à la spirale de surexploitation et de dégradation de ses terres. Cette situation qui est aggravante pour le réchauffement climatique, conduit à une diminution de la disponibilité des ressources naturelles, au déclin des rendements agricoles, mettant ainsi en danger la sécurité alimentaire. De ce fait, la gestion durable des terres (GDT) pose de réels problèmes de développement et c’est dans ce cadre que le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD) organise un atelier, à travers le projet « Evaluation de la dynamique de dégradation des terres dans les zones de production café – Cacao et du nord du pays en vue de promouvoir les bonnes pratiques de Gestion Durable des Terres (GDT) et la conservation du stock de carbone », pour l’élaboration de guides de bonnes pratiques à promouvoir en vue de faire face à la dégradation de nos terres. Ledit projet est financé par leFonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et mis en exécution par ONU-environnement.


Au cours de ces travaux, qui dureront du 16 au 19 mars 2021, à Yamoussoukro, il s’agit d’une part pour les experts, de valider un catalogue de 225 bonnes pratiques en relation avec la conservation des eaux et des sols, les techniques culturales, les techniques de fertilisation des sols, les techniques de foresteries et d’agroforesteries, les techniques de gestion des ressources naturelles, les techniques de gestion de l’eau, les techniques d’aménagement. D’autre part, d’analyser le plan de développement local de chaque région pilote du projet, à savoir Boukani, Poro, Iffou, Mawa, N’zi et le District Autonome de Yamoussoukro.


Le Directeur de Cabinet Adjoint, Parfait Kouadio a, au nom du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, présidé la cérémonie d’ouverture de cet important atelier en présence du Professeur KouaKou Jean Kouadio Coordonnateur du projet GDT au MINEDD et de Bié Lemonpké Hubert, Secrétaire permanent du comité national CILSS (comité inter-Etat de lutte contre la sécheresse au sahel). Il faut noter la participation d’une quarantaine d’experts issus de ministères techniques, de centre de recherches, des collectivités territoriales et des organisations de la société civile.


Plusieurs missions initiées par le Coordonnateur du projet GDT, sur le territoire national, ont permis de recueillir des informations de facteurs sources de mauvaises pratiques agricoles et culturales sur la durabilité des terres et la protection des ressources naturelles qui sont déjà en déclin. Parmi ceux-ci, l’on peut citer l’accroissement des superficies cultivées dans les zones à forte productivité agricole pour répondre aux besoins croissants d’une population en pleine expansion, la déforestation, les feux de végétation, le surpâturage, l’urbanisation et la pression démographique, l’exploitation minière, l’absence de politiques locales de développement.


C’est pour trouver des solutions à situation dégradation de nos terres que : « il était impérieux de mettre à la disposition de tous les acteurs et parties prenantes un guide, en réponse aux préoccupations des uns et des autres » a dit le représentant du Ministre Joseph Séka SEKA. Par ailleurs, il a exhorté les participants à s’impliquer dans la recherche de solutions durables à travers leurs contributions et réflexions. « Le Ministre l’Environnement et du Développement Durable attend de vous une parfaite participation. Je vous invite donc à donner le meilleur de vous-même au cours de ces quatre (04) jours » a-t-il souligné.


 




Le Professeur Kouakou Jean Kouadio, Coordonnateur du projet, a insisté sur les conséquences environnementales et socioéconomiques liées à la mauvaise utilisation des terres en Côte d’Ivoire. « Le manque de fertilité des terres en Côte d’Ivoire a un impact sur la baisse du rendement agricole, les revenus des paysans ont engendré une migration importante de ceux-ci vers des zones plus fertiles. Le guide de bonnes pratiques que nous élaborons permettra de rendre plus fertiles les terres par l’apport d’intrants bio par exemple, ce qui renforcera ainsi la productivité et les revenus des paysans », a-t-il déclaré. Selon le Coordonnateur, cet élan, Une fois acquis, permettra de sédentariser les populations des zones pilotes du projet, et donc de lutter contre les conflits fonciers et la pression sur les sols. Il a renchéri en précisant que « La vulgarisation du guide est un véritable atout pour créer des conditions d’autosuffisance alimentaire, de protection de la biodiversité, de lutte contre le changement climatique dans notre pays mais aussi et surtout l’amélioration du Bien-être des populations ».




 




 



 




 



 




 



 


AUTRES ACTUALITES


14-04-2021
Jean-Luc ASSI tient sa première réunion de cabinet

Le ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Jean-Luc ASSI a entamé sa mission à la tête du département ministériel dont il a en charge, ce mercredi 14 avril 2021 à ...


13-04-2021
Environnement et Développement Durable : Jean-Luc ASSI se réjouit des actions de Joseph Séka SEKA

C’est dans une salle de conférences comble au 10e étage de la Tour D de la cité administrative au Plateau ce mardi 12 avril 2021 que le tout nouveau ministre ...

23-03-2021
PROMOTION DU GENRE : LA CELLULE GENRE DU MINEDD SE FORMALISE

 En souscrivant à la plupart des engagements internationaux qui visent à faire la promotion d’une justice sociale basée sur l’égalité des hommes et des femmes dans le développement économique et social, ...


23-03-2021



Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 814
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG