NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

09-08-2012
Environnement et Développement Durable/ un besoin de 43 milliards

Mme KABA Nasséré, Directeur de Cabinet Adjoint, qui représentait le Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO, a estimé à 43 milliards sur la période de 2013 à 2015, les besoins financiers du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable. C’était à l’occasion de la conférence de presse organisé le jeudi 09 août 2012, au Plateau dans la salle de conférence dudit Ministère, avec l’appui du Don de Gouvernance et de Développement Institutionnel (DGDI). Cette conférence de presse portait sur le thème de l’Environnement, du développement durable et de Rio+ 20. «Notre besoin financier inscrit dans le Plan national de développement sur la période 2013 à 2015 est estimé à 43 milliards Fcfa. Pour 2013, nous avons besoin de 13 milliards. Or, nous avons actuellement 2 milliards comme budget, soit 0,07% du budget national de l’Etat» a-t-elle dit en substance.

Pour sa part, le Directeur Général du Développement Durable Dr ABOUA Gustave, qui était avec son collègue Directeur Général de l’Environnement l’un des principaux animateur de cet échange avec les journalistes, a d’abord fait un exposé restituant les résultats du sommet de Rio+ 20, et a conclu que ledit sommet a été un véritable succès. Puis il a soutenu que «le Développement durable est un passage obligé pour notre pays, s’il veut s’inscrire dans le concert des nations émergentes du millénaire ». Il a également indiqué que bientôt l’énergie renouvelable produite par le groupe Sania serait sur le marché, au même titre que l’énergie électrique utilisée actuellement par les populations. Parlant de l’érosion côtière, Dr ABOUA a assuré que des contacts ont été pris avec une équipe d’experts hollandais pour ouvrir de façon pérenne l’embouchure de Grand Bassam.

Quant au Professeur KOUADIO Kouamé Georges, Directeur Général de l’Environnement, il a, d’emblé, fait savoir que le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable intervenait de façon transversale pour non seulement assurer un environnement sain et durable à chaque Ivoirien, mais également pour préserver les ressources naturelles. Pour lui, c’est une nécessité de concilier ces deux situations. En cela, le Directeur Général de l’Environnement a insisté sur la réalisation préalable d’une étude d’impact environnemental et social, avant le démarrage de toute activité économique ou industrielle majeure. C’est pour cela, a-t-il poursuivi, que l’Agence Nationale de l’Environnement (ANDE), qui est l’organe chargée de veiller à l’application de ces procédures, procède par moment à des audits environnementaux, afin qu’en cas de non respect, l’Etat puisse sanctionner les auteurs.

En ce qui concerne le phénomène des sachets plastiques qui nuisent à l’environnement, le Professeur Kouadio Kouamé a indiqué qu’un décret est en préparation pour interdire l’usage des sachets plastiques. Il a exhorté à la sensibilisation des populations, à l’usage des sachets biodégradables. Il a également dit qu’un programme est en cours d’élaboration pour répertorier tous les sites contaminés en vue de leur dépollution.

A noter que tous les intervenants sont largement revenus sur l’épineux phénomène d’occupation anarchique des parcs et réserves du pays.

Précisons que cette rencontre, selon le Coordonateur Adjoint du Don de Gouvernance pour le Développement Institutionnel, M. AKROU Bertin, s’inscrit dans le cadre des rencontres dénommées « en toute transparence », avec pour objectif d’informer l’opinion publique sur les actions gouvernementales, dans l’optique de la bonne gouvernance prônée par la Banque Mondiale.

 


AUTRES ACTUALITES


03-05-2019
COPs à Genève : Les ONG plaident pour le renforcement des directives

Le vendredi 3 mai 2019, les délégués aux réunions des Conférences des Parties (COP) de 2019 aux Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm (BRS) ont planché sur ...

09-05-2019
Rapport National Volontaire : Les parties prenantes en atelier pour la finalisation

 Les travaux de préparation du premier Rapport National Volontaire (RNV) de mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) avancent à bon escient. Débutés le 9 mai 2019 à Grand-Bassam,  ...


04-05-2019
Conférences de la triple COP à Genève : Eliminer au maximum les déchets plastiques dans les océans

Les Conférences de la triple COP ouvertes à Genève depuis le lundi 29 avril 2019 ont connu d’autres avancées. Conjointement se tiennent, la COP 14 de la Convention de Bâle, ...

06-05-2019
Investissement dans le domaine environnemental : L’ANDE et le CEPICI s’unissent pour améliorer le climat des affaires

Abidjan, le 06 Mai 2019. L’Agence Nationale de l’Environnement (ANDE), structure sous tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD) et le Centre de Promotion des Investissements en ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 642
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG