NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

09-06-2021
Journée Mondiale des Océans : Les populations interpelées sur les enjeux et perspectives des potentialités du milieu marin et du littoral ivoirien

 La gestion durable de l’océan et du littoral, en particulier, demeure une préoccupation majeure pour la Côte d’Ivoire. Cet espace est fortement influencé par les phénomènes tels que l’érosion côtière, l’exploitation abusive des ressources halieutiques, la pollution, les déchets plastiques, pour ne citer que ceux-ci.


C’est pour informer et sensibiliser toutes les populations vivant dans notre pays, sur les enjeux environnementaux, économiques et touristiques, sociaux et culturels des océans que le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD), s’est rendu dans le village de Ahua, commune de Jacqueville, pour la célébration officielle de la Journée Mondiale des Océans (JMO), le mardi 08 juin 2021.

Après les mots de bienvenue du premier adjoint au Maire, M. LOKOFO Degni Marcel adressés au Ministre Jean-Luc ASSI et sa délégation, Mesdames Anne Lemaistre, Chef du Bureau UNESCO en Côte d’Ivoire et Carole Flore Smerczniak, Représentante Résidente du PNUD ont salué la tenue de cette célébration dans ce village côtier. Elles ont réaffirmé leur engagement à toujours accompagner la Côte d’Ivoire dans la lutte contre les problèmes environnementaux. « Notre présence dans la cité balnéaire de Jacqueville, témoigne de notre engagement à accompagner la Côte d’Ivoire dans ses actions en faveur du développement durable, de la lutte contre le changement climatique, de la préservation et de l’utilisation durable des écosystèmes marins et terrestres », a déclaré Carole Flore Smerczniak.  

En annonçant que « l’océan et la zone côtière représentent une énormité opportunité de développement socioéconomique pour toute la Côte d’Ivoire », Monsieur Abou Bamba, Secrétaire Exécutif de la Convention d’Abidjan et expert en économie bleue, a attiré l’attention de tous sur les potentialités suivantes : développement des pêcheries, l’agriculture, les énergies renouvelables, la navigation des industries portuaires et le tourisme. Au-delà, il a soutenu que la durabilité de toutes ces opportunités requiert une gouvernance inclusive de l’océan et du littoral car les conclusions sur l’état de l’environnement marin en Côte d’Ivoire, sont alarmantes. « La pollution plastique est une véritable catastrophe écologique, économique et social ; et qui évolue de façon exponentielle » s’est-il exprimé. Selon une étude du FASEP (Fonds d’Etude et d’Aide au Secteur Privé) de janvier 2020, « le flux de macro-déchets en plastique qui arrivait à la lagune était de 207 tonnes chaque jour, soit 74250 tonnes par année », a déploré Abou Bamba. La superficie des mangroves est passée à moins de 5000 hectares aujourd’hui contre 15000 hectares au début des année 90 dans la zone de Fresco. L’état de l’environnement marin pointe du doigt l’avancée du trait de côte, donc de l’érosion côtière à 1,85 m/an, ce qui serait une menace réelle pour les infrastructures économiques (Ports, hôtellerie, routes) et habitations. Il révèle que 90% des eaux usées sont déversées directement soit dans la mer, soit dans la lagune sans traitement. Un accent a été mis sur le remblayage des baies de la lagune Ebrié qui réduit drastiquement la surface de ce « système lagunaire unique au monde et jadis appelé perle des lagunes », a rappelé le secrétaire exécutif.       

Le Rapport sur l’Etat de l’Environnement Marin et Côtier de Côte d’Ivoire (REEM-CI) a été remis au Ministre Jean-Luc ASSI par le Directeur Général du Centre Ivoirien Antipollution (CIAPOL), Colonel Dibi Niagne Martin. 

Le  REEM-CI fournit une évaluation qualitative de l’état des habitats côtiers et marins ainsi que les conditions actuelles et risques futurs pour le milieu marin. Ce rapport permet de disposer d’informations et de données sur un certain nombre d’éléments clés composant le  milieu marin.

L’objectif 14 de Développement Durable (ODD14) invite à « Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable ». Selon Jean-Luc ASSI, la dépendance de l’homme vis-à-vis de l’océan est indéniable. D’où la nécessité d’œuvrer à sa gestion durable en Côte d’Ivoire.  « Notre eau de pluie, notre eau potable, notre météo, notre climat, nos côtes, une grande partie de notre nourriture, et même l’oxygène de l’air que nous respirons, sont tous alimentés et régulés par les océans et les mers », a-t-il signifié.

Le Ministre a rappelé l’engagement et les actions déjà entreprises par le pays dans le cadre de la gouvernance de son environnement marin et côtier. Il a mentionné au niveau législatif et réglementaire, la Loi N° 2017-378 du 02 juin 2017 relative à l’aménagement, à la protection et à la gestion intégrée du littoral, la création de l’Agence Nationale de Gestion Intégrée du Littoral (ANAGIL) qui s’inscrit dans le cadre du Projet Régional d’Investissement pour la Résilience des zones côtières ouest-africaines (WACA), financé par la Banque mondiale.  Divers projets d’envergure sont en cours de réalisation à savoir le projet d’ouverture de l’embouchure de Grand-Bassam et la création d’autres aires marines protégées dont la première à voir le jour en Côte d’Ivoire est celle de Grand Béréby. Pour lutter contre la pollution marine, notamment le déversement des hydrocarbures en milieu marin, le pays a mis en place un dispositif appelé « Plan POLLUMAR ». La mise en œuvre de toutes les actions citées viendra amortir les problèmes environnementaux contenus dans le Rapport sur l’Etat de l’Environnement Marin et Côtier de Côte d’Ivoire. 

Une visite de stands des femmes productrices de sel bio, à partir de l’eau de mer et une opération coup de balai sur la plage de Ahua ont marqué cette célébration.

La Communauté internationale célèbre l’édition 2021 de la Journée Mondiale des Océans sous le thème « Océan, Vie et moyens de substance ». En Côte d’Ivoire, les populations et opérateurs économiques sont invités à participer à la protection de l’environnement marin et côtier tout en menant leurs activités à travers le slogan « pour notre survie, protégeons notre océan ».

 

AUTRES ACTUALITES


23-06-2021
POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS (POP) : UN CADRE JURIDIQUE PLUS FORT POUR UNE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES VEHICULES EN FIN DE VIE ET DES DECHETS D’EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES

Le projet intitulé «Gestion rationnelle des polluants organiques persistants (POP) non intentionnels et des diphényles éthers polybromés (PBDE) pour réduire leurs émissions du secteur  des déchets industriels notamment les DEEE et ...


15-06-2021
Mise en œuvre des Contributions Déterminées au niveau National (CDN) : un outil de suivi-évaluation pour accompagner le processus en Côte d’Ivoire

Le Directeur de Cabinet Adjoint, Monsieur Kodehi Gnahoré Serge a représenté le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD) à l’occasion de l’atelier de validation des indicateurs de suivi de ...

17-06-2021
QUINZAINE NATIONALE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE EDITION 2021 THEME : « LA SANTE DE LA NATURE, C’EST NOTRE SANTE » PROJET DE DECLARATION DU GOUVERNEMENT LUE PAR MONSIEUR JEAN LUC ASSI, MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVE

Ivoiriens, Ivoiriennes, Populations de notre beau Pays ; Ce 17 juin 2021, à l’instar des autres pays du monde, la Côte d’Ivoire célèbre la Journée Mondiale de la Lutte contre la Désertification ...

15-06-2021
Passations de charge au MINEDD : Monsieur Parfait Kouadio prend les rênes de la Direction de Cabinet du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et cède le fauteuil de Directeur de Cabinet Adjoint à Monsieur Kodehi Gnahoré Serge

Madame Barro Aminata, Inspectrice Générale du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable a présidé ce lundi 14 juin 2021 deux passations de charge qui se sont tenues ...


Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 843
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG