BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINSEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  › ANASUR
  › FFPSU
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

2017-11-16 Voir tous les discours

Mot de Madame la Ministre à la signature des mémorandums d'accord CMS (Requins et rapaces)

Madame et Messieurs les,--------------------------------------------

Mesdames et Messieurs les Responsables des ministères et structures étatiques,

Mesdames et Messieurs les représentants des structures de recherche,

Distingués invités,

Chers partenaires.

 

C’est pour moi un grand plaisir de procéder ce jour, au nom de mon pays, la Côte d'Ivoire, à la signature des mémorandums d'accord de la Convention des Espèces Migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) sur les Requins et Rapaces. 

 

Mesdames et Messieurs,

Il me plait de rappeler que la Convention des Espèces Migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) est un traité environnemental et intergouvernemental qui a pour objectif d’améliorer la conservation et l’utilisation durable des espèces migratrices et de leur habitat par une coordination transfrontalière ainsi que par des actions concertées.

 

Les requins sont particulièrement vulnérables à la surexploitation car ils se développent lentement, atteignent tard la maturité et sont très peu prolifiques. L'augmentation rapide et en grande partie non réglementée de la pêche ciblée et des captures accessoires a décimé de nombreuses populations de requins et de raies à travers le monde, avec 100 millions de requins tués chaque année, selon des estimations.

Quant aux rapaces, ils sont confrontés à diverses menaces induites par l’homme telles que la dégradation et la perte d’habitats, le tir et l’empoisonnement illicites, les collisions avec les structures aériennes et l’électrocution sur les lignes électriques. Les rapaces migrateurs sont particulièrement vulnérables en raison de leurs déplacements annuels, souvent longs et difficiles, entre leurs aires de reproduction et leurs quartiers d’hivernage. De plus, certaines espèces migrent en grands groupes ou se concentrent le long de leurs voies de migration, par exemple sur des isthmes ou lors de la traversée des mers, ce qui augmente l’impact potentiel de certaines menaces.

 

J'exhorte donc la communauté scientifique internationale à mettre l'accent sur la recherche comme base pour prendre des décisions politiques au niveau national, régional et international.

Mesdames et Messieurs, dans un contexte de raréfaction de nos ressources halieutiques et fauniques, ces populations de requins et de rapaces en bonne santé peuvent soutenir la pêche et la chasse durables et les activités écotouristiques qui assurent la sécurité alimentaire et des revenus pour les communautés ainsi que des produits pour les marchés d’exportation.

A travers la signature de ces deux mémorandums d'accord je réaffirme la volonté de mon pays à œuvrer pour la protection des habitats critiques et des couloirs de migration, à accroître la sensibilisation et la participation et à renforcer la coopération internationale.



 
   
 
 
  PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires


  BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Message
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope


   STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  
  ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire
 
  MULTIMEDIA
  › Photos
  › Vidéos


   GRANDS DOSSIERS
  › Développement durable
  › Air & changement climatique
  › Biodiversité
  › Parcs & Réserves naturelles
  › Metiers Résiduels
  › Prévention des risques
  › Pesticides

secrétariat ministre :
20 21 18 56 / Fax : 20 21 33 89

secrétariat Directeur de cabinet :
20 22 07 01 / Fax : 20 21 08 76

Directeur de cabinet Adjoint :
20 22 63 01

Direction Générale de l'environnement :
22 47 54 49/50

Direction Générale du Développement
Durable :
22 42 26 06 / 22 50 32 77

service de la communication :
20 22 66 35

Agence nationale de l'environnement
(AnDe) :

22 41 17 04

centre ivoirien Anti-pollution
(ciApol) :

20 22 54 44 / Fax : 20 32 22 16

office ivoirien des parcs et réserves (oipr)
22 41 40 59
  • » Facebook
  • » Twitter
  • Télécharger l'application Mobile gouv.ci
  • ©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable Conception : CICG