BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

2018-06-05 Voir tous les discours

DÉCLARATION DU GOUVERNEMENT A L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT 2018


Mes chers compatriotes, 

Mesdames et Messieurs,

L'Organisation des Nations Unies, consciente que la protection et l’amélioration de l’environnement est une question d’importance majeure qui affecte le bien-être des populations et le développement économique à travers le monde, a désigné le 5 juin comme Journée mondiale de l’environnement. 

Cette journée nous permet de développer les bases nécessaires pour éclairer l'opinion publique et donner aux citoyens, aux entreprises et aux collectivités, le sens de leurs responsabilités dans le cadre de  la protection et de la préservation de l'environnement. Depuis son lancement en 1974, elle est devenue une opportunité de sensibilisation du public, et est largement célébrée dans le monde entier.

Cette année, le thème retenu est : « Combattons la pollution plastique! ».

Chères ivoiriennes, Chers ivoiriens, habitant de la Côte d’Ivoire.

Ce thème vise à encourager nos gouvernants, nos communautés et collectivités, nos industriels et chacun à son niveau, à explorer des alternatives durables afin de réduire de toute urgence la production et l'utilisation excessive de plastiques à usage unique, responsables de la pollution de notre cadre de vie et de nos océans. Ces sachets et emballages plastiques représentent en effet une menace pour notre santé et pour notre environnement.

Chaque année, le monde utilise 500 milliards de sacs en plastique, majoritairement à usage unique ou jetable. Par conséquent, au moins 8 millions de tonnes de plastiques, finissent dans les océans ; l'équivalent d'un camion à ordures complet à chaque minute, causant la mort d'un million d'oiseaux de mer et de 100 000 mammifères marins.

Puisqu’il ne se désintègre jamais, le plastique est un matériau idéal pour les objets ou les projets qui sont faits pour durer longtemps. Aussi, sa durabilité devient-elle problématique lorsqu’on l’utilise pour fabriquer des articles à usage unique. 

Depuis des décennies, nous utilisons du plastique, conçu pour durer éternellement, dans la fabrication  de produits à usage unique, donc utilisés une seule fois, puis jetés. C’est pourquoi, la majorité des déchets plastiques proviennent des emballages alimentaires à usage unique, comme les contenants en styromousse, les pailles, les ustensiles, les sacs de croustilles, les sachets d’eau…

 

 

Chers frères et sœurs,

Il est bon de rappeler les impacts négatifs de ces emballages plastiques à usage unique. Ils salissent les rues, bouchent et abîment les ouvrages d’assainissement et causent ainsi des inondations, tuent les animaux qui les consomment et se retrouvent également en mer où ils ont encore des impacts négatifs sur les animaux aquatiques et leurs habitats.

C’est pourquoi et à juste titre nous saluons le Gouvernement qui a, de manière courageuse, en 2013, pris le Décret n° 2013-327 du 22 mai 2013 portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation, de la détention et de l’utilisation des sachets plastiques.

Les environnementalistes ivoiriens avaient accueilli avec beaucoup de satisfaction et d'espoir l'avènement de ce  décret sur les sachets plastiques qui composent, à ce jour, 12% de l'ensemble des déchets collectés quotidiennement à Abidjan. Ces sachets plastiques représentent une vraie menace pour la santé des populations, le cadre de vie, et le tourisme en Côte d’Ivoire. 

Citoyens, Citoyennes

C’est ensemble qu’il nous faut dire non à l’utilisation de ces emballages plastiques à usage unique !

 

De nombreuses campagnes invitant au nettoyage de plage et des rues, mettent l’accent sur les changements qui s’imposent désormais aux consommateurs, tels que transporter une bouteille d’eau ou utiliser des tasses réutilisables, ou encore éviter d’utiliser des pailles. Ces mesures sont importantes, mais, tout comme le recyclage, elles ne réduisent pas la quantité de plastique présente sur le marché. La responsabilité de diminuer la pollution plastique ne revient pas exclusivement aux citoyens.

Nous devons tous nous y engager et nous mobiliser : consommateurs, industriels, collectivités, gouvernants, partenaires techniques et financiers. 

J'en appelle donc, à l’émergence de l’Ivoirien Nouveau, vœu très cher à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Alassane OUATTARA ; C’est-à-dire à un éco-citoyen, qui dans ses gestes les plus infimes combat chaque jour, partout l’utilisation des sachets plastiques à usage unique. 

Il y va de la préservation de notre pays, de nos océans et de notre planète, pour les générations actuelles et futures. 

Ensemble, agissons et construisons notre Côte d’Ivoire émergente sans sachets plastiques, sans pollution !




 
   
 
 
  PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires


  BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Message
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope


   STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  
  ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire
 
  MULTIMEDIA
  › Photos
  › Vidéos


   GRANDS DOSSIERS
  › Développement durable
  › Air & changement climatique
  › Biodiversité
  › Parcs & Réserves naturelles
  › Metiers Résiduels
  › Prévention des risques
  › Pesticides

secrétariat ministre :
20 21 18 56 / Fax : 20 21 33 89

secrétariat Directeur de cabinet :
20 22 07 01 / Fax : 20 21 08 76

Directeur de cabinet Adjoint :
20 22 63 01

Direction Générale de l'environnement :
22 47 54 49/50

Direction Générale du Développement
Durable :
22 42 26 06 / 22 50 32 77

service de la communication :
20 22 66 35

Agence nationale de l'environnement
(AnDe) :

22 41 17 04

centre ivoirien Anti-pollution
(ciApol) :

20 22 54 44 / Fax : 20 32 22 16

office ivoirien des parcs et réserves (oipr)
22 41 40 59
  • » Facebook
  • » Twitter
  • Télécharger l'application Mobile gouv.ci
  • ©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable Conception : CICG