BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINSEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  › ANASUR
  › FFPSU
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

31-08-2012 Biodiversite: Ressources génétiques nationales/ ALLAH-KOUADIO a présidé un atelier pour favoriser une meilleure exploitation

Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, en partenariat avec le GIZ, et l’Initiative de renforcement des capacités de l’APA, a organisé du 29 au 31 août 2012, à Abidjan, un atelier d’information et de sensibilisation, dans le cadre d’une meilleure appropriation du contenu et des implications du Protocole de Nagoya sur l’accès et le partage des avantages (APA). L’APA est un traité international sur le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources énergétiques.
Au cours de la cérémonie d’ouverture, le Dr Rémi ALLAH-KOUADIO, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable a souligné que ‘’le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques, objet de l’atelier a été l’une des principales revendications des pays africains lors des négociations sur la biodiversité depuis le sommet pour le développement durable de Johannesburg en 2002’’.
Il a ajouté que l’accès à ces ressources est un enjeu pour les utilisateurs et une préoccupation pour les pays détenteurs, d’autant que ces ressources s’amenuisent. En outre, après la valorisation par les entreprises qui en tirent le maximum de profit et de la bio piraterie, les retombées sont modestes pour les détenteurs de ces ressources.
C’est ainsi que poursuivra-t-il : ‘’les pays en développement ont demandé l’adoption d’un instrument juridique prévoyant plus d’avantages pour les détenteurs et fournisseurs de ressources génétiques afin de contribuer à une meilleur croissance économie et au développement de leurs pays ‘’.
Il a rassuré que « la Côte d’Ivoire, à travers la signature du protocole de Nagoya, le25 janvier 2012, a marqué sa volonté à faire du partage juste et équitable des APA, un élément d’incitation pour la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique ; mais aussi un atout pour la réalisation de la vision d’un pays émergeant à l’horizon 2020 ».
Cet atelier devra donc permettre, selon le Ministre ALLAH-KOUADIO, « d’assurer au niveau local, une veille collective sur les ressources génétiques, intégrer le protocole dans le corpus juridique national et faciliter l’adhésion ultérieure du pays au protocole, après l’ouverture à ratification ».
Pour sa part, Mme Barbara LASSEN, représentante de l’initiative APA à cet atelier, a révélé les avantages du protocole de Nagoya pour les pays africains, qui en sont les principaux dépositaires dans le monde. « Il permet un partage juste et équitable des ressources énergétiques, car soumis à des échanges commerciaux sous condition de la convenue d’un commun accord entre les différentes parties prenantes » :a-t-elle indiqué.
Par ailleurs, Mme Barbara LASSEN, a expliqué que « le protocole de Nagoya traite de l’utilisation de l’information génétique et des ressources génétiques dans la recherche et le développement », de même qu’il rentre dans le cadre de la ‘’Convention des Nations Unis sur la diversité biologique (CDB), adoptée en 1992 par 190 pays, pour faire face à la dégradation des écosystèmes et à la perte de la diversité biologique’’.
Cette convention vise la conservation de la diversité biologique, l’utilisation durable des ressources et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques, objet dudit protocole.
 


AUTRES ARTICLES


29-11-2012 Biosecurite: PROTOCOLE ADDITIONNEL DE NAGOYA – KUALA LUMPUR SUR LA RESPONSABILITÉ ET LA RÉPARATION RELATIF AU PROTOCOLE DE CARTAGENA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES BIOTECHNOLOGIQUES

 

voir le Protocole complet dans la Rubrique Bibliothèque en ligne

 Biodiversite: .


 Air et changement climatique: .


16-12-2004 Developpement durable: Décret N° 2004-649 du 16 décembre 2004 portant Attributions, organisation et fonctionnement de la Commission Nationale du Développement Durable, en abrégé (CNDD).


page 1 à 4 sur 4
 
   
 
 
  PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires


  BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Message
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope


   STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  
  ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire
 
  MULTIMEDIA
  › Photos
  › Vidéos


   GRANDS DOSSIERS
  › Développement durable
  › Air & changement climatique
  › Biodiversité
  › Parcs & Réserves naturelles
  › Metiers Résiduels
  › Prévention des risques
  › Pesticides

secrétariat ministre :
20 21 18 56 / Fax : 20 21 33 89

secrétariat Directeur de cabinet :
20 22 07 01 / Fax : 20 21 08 76

Directeur de cabinet Adjoint :
20 22 63 01

Direction Générale de l'environnement :
22 47 54 49/50

Direction Générale du Développement
Durable :
22 42 26 06 / 22 50 32 77

service de la communication :
20 22 66 35

Agence nationale de l'environnement
(AnDe) :

22 41 17 04

centre ivoirien Anti-pollution
(ciApol) :

20 22 54 44 / Fax : 20 32 22 16

office ivoirien des parcs et réserves (oipr)
22 41 40 59
  • » Facebook
  • » Twitter
  • Télécharger l'application Mobile gouv.ci
  • ©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable Conception : CICG