BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINSEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  › ANASUR
  › FFPSU
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

14-11-2017 Developpement durable: PROGRAMME D’INVESTISSEMENT REGIONAL DE RESILIENCE DES ZONES COTIERES EN AFRIQUE DE L’OUEST (WACA COTE D’IVOIRE)

Le Programme de Gestion du littoral Ouest Africain (WACA en Anglais), financé par la Banque
mondiale a pour objectif d’Améliorer la gestion des risques naturels et anthropiques communs, en
intégrant le changement climatique, affectant les communautés et les zones côtières de la région
d’Afrique de l’Ouest., à travers quatre (4) composantes :
 Composante 1 : renforcement de l’intégration régionale et des investissements pour une
gestion côtière améliorée ;
 Composante 2 : Renforcement des politiques et institutions nationales et création d’un
observatoire;
 Composante 3 : Adaptation aux effets du changement climatique et investissements physiques
et socio-économiques ;
 Composante 4 : Appui au fonctionnement de l’Unité de Coordination du Projet.
Il s’agit d’un programme d’une durée de cinq (05) ans qui apportera un financement à 06 pays (Bénin,
Côte d’Ivoire, Mauritanie, São Tomé et Príncipe, Sénégal et Togo).
La zone d’intervention du programme en Côte d’Ivoire est localisée dans la Région des Grands Ponts.
Elle concerne la commune de Grand-Lahou et certains villages environnants, notamment les villages
de Lahou-Kpanda ; Ekpossa ; Likpiassié ; Groguida ; Noumouzou ; Braffedon ancien ; Braffedon
nouveau et N’zida Zoukouboli. Quasiment au centre du littoral ivoirien, la ville historique de Grand-
Lahou est une presqu’île située à l’embouchure du fleuve Bandama, entre le complexe lagunaire et
l'Océan Atlantique. Elle abrite le parc national d’Azagny, un site exceptionnel de biodiversité classé
RAMSAR. Son environnement naturel est riche et se compose d’une bande de littoral Atlantique, de
lagunes qui le traversent d’Est en Ouest, de forêts denses et de mangroves abritant diverses espèces
animales et végétales.
La population de Grand-Lahou est une population qui s’est considérablement accrue au cours des
quatre dernières décennies. De 4070 habitants en 1975, elle est passée à 151313 habitants en 2014, soit
environ 1 % de la population totale de la Côte d’Ivoire. Le taux de croissance annuelle est établi à
3,73 %. La population rurale s’adonne majoritairement à l’agriculture. Elle pratique également
l’activité de pêche à travers les Ghanéens. À Grand-Lahou, près de 7000 ha sont consacrés à la culture
de la noix de coco dont 2000 ha en plantation villageoise et 5000 ha en plantation industrielle. Ainsi
les populations des villages Noumouzou, Lahou-Kpanda et Groguida installés sur le cordon littoral
consacrent leur terre à la culture de la noix de coco.
Le contexte politique et juridique du secteur environnemental et des secteurs d'intervention du
programme WACA est marqué par la Politique Nationale Environnementale (PNE 2011), le Plan

TELECHARGER LE DOCUMENT


AUTRES ARTICLES


14-11-2017 Developpement durable: République de Côte d'Ivoire : Ministère de la Salubrité, de l'Environnement et du Développement Durable

Programme de gestion du littoral ouest Africain

 


14-11-2017 Developpement durable: République de Côte d'Ivoire : Ministère de la Salubrité, de l'Environnement et du Développement Durable

Consultation des documents du Cadre de Gestion Envionnementale et Sociale, (CGES) et du Cadre de Politique de Réinstallation (CPR) de la zone de Grand Lahou dans le cadre de la mise en oeuvr


31-08-2012 Biodiversite: Ressources génétiques nationales/ ALLAH-KOUADIO a présidé un atelier pour favoriser une meilleure exploitation

Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, en partenariat avec le GIZ, et l’Initiative de renforcement des capacités


29-11-2012 Biosecurite: PROTOCOLE ADDITIONNEL DE NAGOYA – KUALA LUMPUR SUR LA RESPONSABILITÉ ET LA RÉPARATION RELATIF AU PROTOCOLE DE CARTAGENA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES BIOTECHNOLOGIQUES

 

voir le Protocole complet dans la Rubrique Bibliothèque en ligne

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 7
 
   
 
 
  PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires


  BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Message
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope


   STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  
  ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire
 
  MULTIMEDIA
  › Photos
  › Vidéos


   GRANDS DOSSIERS
  › Développement durable
  › Air & changement climatique
  › Biodiversité
  › Parcs & Réserves naturelles
  › Metiers Résiduels
  › Prévention des risques
  › Pesticides

secrétariat ministre :
20 21 18 56 / Fax : 20 21 33 89

secrétariat Directeur de cabinet :
20 22 07 01 / Fax : 20 21 08 76

Directeur de cabinet Adjoint :
20 22 63 01

Direction Générale de l'environnement :
22 47 54 49/50

Direction Générale du Développement
Durable :
22 42 26 06 / 22 50 32 77

service de la communication :
20 22 66 35

Agence nationale de l'environnement
(AnDe) :

22 41 17 04

centre ivoirien Anti-pollution
(ciApol) :

20 22 54 44 / Fax : 20 32 22 16

office ivoirien des parcs et réserves (oipr)
22 41 40 59
  • » Facebook
  • » Twitter
  • Télécharger l'application Mobile gouv.ci
  • ©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable Conception : CICG