Ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MINEDD)

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MINEDD)

La Côte participe à la 77ème session de l’Assemblée générale des Nations unies (AGNU) qui a débuté au siège de l’organisation, à New York, le 13 septembre 2022. Les échanges, cette année, portent sur le thème : « Un moment décisif : des solutions transformatrices face à des défis interdépendants ».

Conduite par le Président de la République, Alassane OUATTARA, la délégation ivoirienne est très active à travers sa participation à différents sommets et rencontres de haut niveau qui se tiennent en marge du débat général de cette 77e session.

A l’occasion de deux rencontres de haut niveau, le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, monsieur Jean-Luc ASSI, a partagé l’expérience de la Côte d’Ivoire en matière de (1) transition énergétique juste et équitable et (2) de lutte contre les changements climatiques.

La première qui s’est déroulée le mardi 20 septembre 2022, a été Initié par madame Damilola OGUNBIYI, représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour l’énergie durable pour tous et CO présidente d’UN energy.

Le Ministre Jean-Luc ASSI a fait une intervention sur le thème « Elaboration d’une transition énergétique juste et équitable dirigée par l’Afrique ».

Cette tribune a permis au ministre de rappeler que la Côte d’Ivoire est résolument engagée à réussir sa transition énergétique en s’orientant vers les énergies renouvelables et à faire du gaz naturel, un carburant de transition, pour assurer sa vitalité économique et sa résilience climatique.

L’atteinte d’un tel objectif a pour référence les CDN révisées, dont la Côte d’Ivoire s’est engagée à réduire de 30,41% d’ici 2030 les émissions de GES. S’il est vrai que le secteur de l’énergie contribue à environ 23,10% des émissions de GES, l’établissement d’un mix énergétique avec une forte proportion d’énergies renouvelables de 45% d’ici 2030 pourra inverser cette tendance, à en croire Jean-Luc ASSI. Pour ce faire, le pays diversifie ses sources d’énergies renouvelables en se basant sur  l’hydroélectricité, le solaire photovoltaïque et la biomasse.

En poursuivant, le ministre a précisé que « la maîtrise de la consommation énergétique des systèmes par une politique d’efficacité énergétique volontariste incluant les Energies Renouvelables, le développement de la production d’énergie à partir de sources renouvelables » représentent les initiatives ivoiriennes de réduction des émissions du secteur énergétique.

Questionnant « Le rôle révolutionnaire du zéro déchet dans l’action climatique », la deuxième activité a été un évènement de haut niveau organisé, le 19 septembre 2022, par Ermine Erdogan, 1ere dame de Turquie. Il s’agissait pour le ministre Jean-Luc ASSI de montrer les initiatives prises par la Côte d’Ivoire pour mieux gérer les émissions de GES issus des déchets dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques.

Ainsi, il a cité les actions déjà menés et dont les résultats obtenus sont des modèles pour plusieurs pays. Ce sont le projet de Gestion des Pesticides Obsolètes et déchets associés (PROGEPCI), déroulé entre 2016 et 2021 et qui a permis d’éliminer 320 tonnes de pesticides obsolètes recensés sur le territoire national, le projet de Gestion des Polychlorobiphényles (PCB) qui a permis d’élimés 240 tonnes de PCB en 2017.

Aussi, la question de la salubrité et du cadre de vie des populations demeure une préoccupation pour le gouvernement. C’est pourquoi, dira-t-il, la création du Centre d’Enfouissement Technique des déchets et la réhabilitation de la décharge d’Akouédo et la gestion de la baie lagunaire de Cocody, permettent de réduire considérablement les émissions de GES du secteur déchet. Ces projets sont exécutés en Côte d’Ivoire avec maestria, tout comme celui portant sur la Gestion rationnelle des Polluants Organiques Persistants Non Intentionnels (POPNI) et des PolyBromoDiphényls Ethers (PBDE) qui vise à réduire les émissions des POPs du secteur des déchets industriels ».

« La Côte d’Ivoire s’engage dans cette vision du rôle révolutionnaire zéro déchet dans l’action climatique en vue de l’atteinte de l’ODD12 et assurer à sa population la vie dans un environnement sain » a conclu le Ministre ivoirien en charge de l’environnement.

Les 19 au 26 septembre 2022 représentent la semaine de haut niveau de la 77e Assemblée Générale des Nations Unies. C’est l’occasion pour les chefs d’Etat et de gouvernement, et d’autres représentants nationaux de haut niveau, de présenter leurs priorités et d’échanger sur les grands enjeux mondiaux comme la guerre en Ukraine, la lutte contre les changements climatiques, la sécurité alimentaire, l’accès à l’éducation ou encore l’égalité entre les femmes et les hommes.

About Author

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable