Ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MINEDD)

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MINEDD)

Ivoiriennes, Ivoiriens, Chers Compatriotes

La Côte d’Ivoire, à l’instar de la Communauté Internationale, célèbre le 16 septembre de chaque année, la Journée Mondiale de l’ozone, proclamée par l’Assemblée Générale des Nations Unies, dans sa résolution 49/114 adoptée le 19 décembre 1994.

Le thème retenu cette année est : « Protocole de Montréal, 35 ANS : UNE COOPÉRATION MONDIALE POUR PROTÉGER LA VIE SUR TERRE ».

Ce thème met en évidence l’influence et l’impact positif du Protocole de Montréal sur la couche d’ozone et le climat au cours des 35 dernières années, mais aussi sur la nature et la biodiversité, qui sont actuellement au centre de l’agenda international.

A cette occasion, en qualité de Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, il me revient de présenter les actions du Gouvernement en matière de protection de la Couche d’Ozone et d’informer la population sur la politique mise en œuvre sous le leadership de son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République.

Alors que nous sommes confrontés à une triple crise environnementale – changement climatique, pollution et perte de la biodiversité – nous voulons souligner l’importance de la coopération et des partenariats mondiaux qui ont soutenu le succès du Protocole de Montréal. Une coopération mondiale forte demeure essentielle dans nos efforts continus pour protéger la couche d’ozone et sauvegarder toute vie sur terre. En reconnaissance des avancées dans la protection de l’environnement au cours des 35 dernières années, la commémoration de la Journée Mondiale de l’Ozone 2022, en Côte d’Ivoire, sera célébrée à Yamoussoukro.

Les Etats ont été invités à consacrer cette journée spéciale pour renforcer la sensibilisation sur les objectifs du Protocole de Montréal et ses amendements. La couche d’ozone, fragile écran de gaz, protège la Terre des rayons dangereux du soleil, préservant ainsi la vie sur notre planète.

Chers compatriotes et acteurs de la protection de l’environnement

La communauté internationale, sous les auspices du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (ONU-Environnement) a adopté la Convention de Vienne pour la protection de la couche d’ozone, suivie par le Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone pour apporter une solution adaptée et efficace.

Ainsi, grâce à cet engagement commun des Etats Parties au Protocole de Montréal, la couche d’ozone est en voie de guérison et devrait revenir à ses valeurs d’avant 1980 d’ici le milieu du siècle. Pour preuves, plus de 99% des substances appauvrissant la couche d’ozone ont été éliminées et remplacées par les alternatives, le trou dans la couche d’ozone a diminué, empêchant ainsi les dommages massifs à la santé humaine et à l’environnement en général.

De plus, à l’appui du Protocole, l’Amendement de Kigali, qui est entré en vigueur depuis le 1 er janvier 2019, s’emploiera à réduire les réfrigérants à fort potentiel de réchauffement climatique et préjudiciables à l’environnement.

Ivoiriennes, Ivoiriens

Après la ratification du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone le 30 novembre 1992, notre pays a comme tous les autres Etats du monde entier, suivi le mouvement d’ensemble pour la restauration et la protection de la couche d’ozone.

Sur le plan national, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, à travers le Bureau National Ozone, a mené avec succès plusieurs activités d’élimination des substances appauvrissant la couche d’ozone consommées en Côte d’Ivoire. C’est notamment les cas de certains fréons, utilisés dans la production du froid, la fabrication de la mousse et les aérosols qui ont été éliminés depuis le 1er janvier 2010, des halons pour l’extinction des incendies en 2005, du bromure de méthyle pour le traitement du cacao stocké avant exportation en 2015.

Ces résultats ont pu être atteints grâce à l’appui financier du Fonds Multilatéral de Montréal à notre pays. Le Gouvernement par ma voix adresse ses vifs remerciements au Fonds.

Chers Concitoyens, La couche d’ozone étant un bien collectif, le thème : « PROTOCOLE DE MONTRÉAL, 35 ANS : UNE COOPÉRATION MONDIALE POUR PROTÉGER LA VIE SUR TERRE », nous rappelle que non seulement l’ozone est crucial pour la vie

sur terre mais que nous devons continuer à la protéger pour les générations futures.

Je vous remercie.

About Author

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable