Ivoiriens ;

Ivoiriennes ;

Mes chers compatriotes ;

Chers habitants de la Côte d’Ivoire,

Le 8 juin de chaque année, il est célébré la Journée Mondiale des Océans. Cette célébration vise à nous rappeler le rôle des océans comme source de vie partout dans le monde.

L’Edition 2022 est placée sous le thème « Revitalisation : action collective pour l’Océan » et met un accent sur la valorisation des innovations qui visent à protéger les océans, les mers et les ressources marines.

Cette journée est l’occasion pour le gouvernement d’explorer et de réfléchir avec vous sur les activités à mettre en œuvre afin d’informer, sensibiliser et déclencher des changements axés sur les comportements et le mode consommation.

En effet, il est important de relever que la surpêche, la pollution plastique, le réchauffement climatique, la pollution sonore qui gêne les espèces marines et l’acidification sont de nature à impacter la santé de nos océans et par conséquent celle de la Terre ainsi que celle des êtres humains que nous sommes. Cette situation avérée, est malheureusement due à nos activités et à nos comportements. Si des actions vigoureuses de gestion rationnelle et de prévention ne sont pas prises, cela conduirait nos écosystèmes marins et côtiers à une mort certaine dans quelques décennies.

Chères ivoiriennes, Chers ivoiriens,

Aujourd’hui, avec les changements climatiques, il nous faut : (i) innover en utilisant de nouvelles approches de solutions basées sur la nature ; (ii) avoir des collaborations intersectionnelles et interdisciplinaires car il n’est pas rentable de travailler isolément dans son secteur d’activité ; (iii) intégrer le savoir local et les efforts communautaires dans toutes les actions ; (iv) collaborer avec la recherche scientifique pour bénéficier de nouvelles technologie ; et enfin (v) développer l’Économie bleue et la gestion responsable.

Ainsi, pour montrer la mise œuvre de certaines innovations basées sur le concept « construire avec la nature », des activités de plantations de mangroves dans les complexes lagunaires de Grand-Lahou et de Dagbego-Sassandra sont initiées dans le cadre du Projet d’Investissement pour la résilience des Zones Côtières Ouest-africaines (WACA) et de l’Initiative Pêche Côtière (IPC-Afrique de l’Ouest). De même, la construction prochaine de l’ouvrage destiné à stabiliser l’embouchure du fleuve Bandama à Grand-Lahou dans le cadre du projet WACA mettra un accent particulier sur les solutions dites innovantes. 

Toutes ces activités permettront de restaurer et conserver les mangroves pour la durabilité des activités de pêche et surtout de maintenir l’équilibre écologique de notre écosystème marin et côtier.

Ivoiriens ;

Ivoiriennes ;

Mes chers compatriotes ;

Chers habitants de la Côte d’Ivoire,

Beaucoup d’activités sont liées à l’océan. Pour en tirer profit, nous avons l’obligation de le protéger afin de continuer de bénéficier de ses nombreux services environnementaux et ses ressources naturelles.

A cet effet, l’édition 2022 de la Journée Mondiale des Océans nous amène-t-elle à prendre collectivement et individuellement conscience de l’importance de la sauvegarde des océans, à repenser nos manières de faire, de produire et de consommer, à travers des actions concertées.

Il est grand temps de nous unir pour donner un nouveau souffle à nos océans, de sorte qu’à l’horizon 2030, l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable 14 qui est de « Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable », soit une réalité.

Ensemble, nous y parviendrons.

Je vous remercie.