« Les pays côtiers de l’Afrique de l’ouest souffrent depuis plus d’une décennie des effets néfastes de l’érosion côtière exacerbée par les changements climatiques, mettant en péril le fort potentiel socio-économique, environnemental et culturel qu’offrent les zones côtières. Si rien n’est fait, la vulnérabilité des infrastructures socio-économiques, des ressources naturelles et des populations côtières ne fera que s’accentuer et entraîner une perte de plus en plus accrue des richesses de nos pays», s’exprimait Parfait KOUADIO, Directeur de Cabinet du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable.

C’était ce 17 novembre 2022 à l’occasion de la cérémonie d’ouverture officielle de la 9ème réunion du comité régional de pilotage (CRP) du projet d’investissement pour la résilience des zones côtières ouest-africaines (WACA-RESIP).

Une étude de la Banque mondiale estime à 3,8 milliards de $ le coût de la dégradation du littoral, soit 5,3% du PIB combiné de 2017 des quatre (04) pays que sont le Bénin, le Togo, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Avec la fréquence accrue des phénomènes climatiques extrêmes et la pression humaine en augmentation, la situation ne fera que s’empirer dans les années à venir, si rien n’est fait.

Cette 9ème session du Comité Régional de Pilotage (CRP) a analysé la mise en œuvre des décisions de la 8ème réunion, examiné l’état d’avancement des composantes nationales et régionale, approuvé le Plan de Travail Budgétisé Annuel de 2023. Par ailleurs, l’état de préparation de la deuxième phase du projet WACA ResIP a été présenté et approuvé. On note l’adhésion de trois nouveaux pays dans le programme WACA ResIP2, dont, la Gambie, le Ghana et la Guinée Bissau.

Il faut dire que les réunions du CRP sont des occasions de fédérer les efforts pour parvenir de façon effective, à une gestion intégrée des zones côtières dans les pays bénéficiaires du projet WACA. La 10 e réunion se tiendra en Mauritanie, en 2023.

Plusieurs partenaires techniques et financiers ont pris part à cette rencontre. Ce sont la Banque Mondiale, les Membres de l’Unité Régionale de Gestion du projet WACA à l’UEMOA, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), le Secrétariat de la Convention d’Abidjan (ABC), le Centre de Suivi Ecologique (CSE), le Partenariat Régional pour la Conservation de la Zone Côtière et Marine en Afrique de l’Ouest (PRCM), le Réseau Régional d’Aires Marines Protégées en Afrique de l’Ouest (RAMPAO).