Ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MINEDD)

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MINEDD)

« Notre pays se prépare à participer activement à cette COP pour non seulement faire entendre sa voix mais aussi et surtout contribuer significativement à obtenir un document de qualité pour la protection de la biodiversité mondiale d’une part et nationale d’autre part », a affirmé le 28 septembre 2022, le Conseiller Technique Kouadio Georges, qui représentait le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, à l’ouverture de l’ atelier de consultation nationale sur le draft du cadre mondial post-2020 pour la diversité biologique.

Cette consultation nationale des parties prenantes engagées dans la préservation de la diversité biologique, est organisée par le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, en collaboration avec le Programme des Nations-Unies (PNUD). Elle a pour objectif de préparer la position de la Côte d’Ivoire sur le cadre mondial post 2020 pour la Diversité Biologique à travers le recueil des priorités des parties prenantes. In fine, cette position sera défendue par les négociateurs ivoiriens.

Ce sont plus d’une soixantaine d’acteurs issus des ministères techniques, des universités et centres de recherches, des représentants de la Société civile et des partenaires techniques et financiers qui vont analyser le draft du cadre mondial 2020 pour prendre en compte les priorités et les attentes nationales.

L’émissaire du Ministre, avant de déclarer ouvert l’atelier, a indiqué que la participation de la Côte d’Ivoire à cette COP se veut dynamique et fructueuse et a invité les participants à s’impliquer dans les travaux en cours.

Mais qui peut participer à la COP15 sur la Biodiversité qui se tiendra du 07 au 19 décembre 2022 à Montréal au Canada et selon quels critères ?

Pour le Point Focal de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, la participation à cette COP est ouverte à tous les acteurs du public, du privé et de la société civile dont les activités sont en lien avec la biodiversité. « Il faut d’abord être dans le domaine de la biodiversité, ensuite avoir mené des activités ou des contributions alignées sur la mise en œuvre des thématiques du cadre mondiale post-2020 » s’est exprimée Docteur Jeanne N’TAIN, en faisant référence aux critères principaux dans l’analyse des dossiers de participation.

Il faut rappeler qu’une séance d’information et de consultation des parties prenantes nationales sur la participation de la Côte d’Ivoire à la COP 15 Biodiversité et ses Protocoles s’est tenue le 09 septembre 2022. Suite à cette activité, différents acteurs ont procédé au dépôt de leur dossier sur la base d’une liste de pièces à fournir.

Par ailleurs, un comité a été mis en place en vue du dépouillement et de la validation des dossiers en s’appuyant entre autres sur la constitution légale de l’organisation, les connaissances des questions de biodiversité nationale, les activités menées dans ce cadre, les raisons de leur participation à la COP et un engagement à revenir en Côte d’Ivoire à la fin de la COP.

« Aussi, convient-il d’ajouter que le Ministère ne prend pas en charge la participation des parties prenantes de la société civile et du secteur privé aux différentes COP », nous dira le Point focal.

« La délégation retenue est représentative de toutes les parties prenantes. J’invite les différents acteurs de la société civile à se rapprocher du ministère et de nos services en vue d’un accompagnement pour leur participation massive, lors des prochaines COP » a-telle conclu.

About Author

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable