Ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MINEDD)

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable (MINEDD)

Plus de 64 Ministres ayant en charge les questions de l’Environnement et du Climat, venus du monde entier, prennent part aux assises sur la PréCOP27, qui se tiendront du 3 au 5 octobre 2022 à Kinshasa (RDC).

La Côte d’Ivoire participe à cette activité dont l’objectif est de créer un cadre de compréhension commune sur les principaux problèmes climatiques d’aujourd’hui et sur les solutions possibles à trouver de toute urgence. La délégation ivoirienne est composée de représentants du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable avec à sa tête, le ministre Jean-Luc ASSI et du Conseil Economique, Social, Culturel et Environnemental, avec à sa tête, le Docteur AKA Aouélé.  

« Cette rencontre de trois jours permettra aux participants de donner des orientations sur les différentes thématiques qui constitueront l’agenda des débats lors de la COP27, prévue en novembre prochain, à Charm El-Cheikh, en Egypte. Il s’agira spécifiquement d’analyser en profondeur, les questions relatives à l’adaptation aux impacts climatiques, à la finance climat, aux pertes et dommages sur l’environnement » s’est exprimé Jean-Luc ASSI, Ministre ivoirien en charge de l’environnement. 

Ainsi, l’on retient que l’urgence climatique, la mise en œuvre des CDN et la limite de la hausse de la température à 1,5 °C sont, entre autres les principaux mots clés à filtrer de la cérémonie d’ouverture. De même, un accent particulier a été mis sur l’action collective, visant l’implication véritable des pays développés dans le respect des engagements financiers pris lors de la COP21. Les différentes délégations ont souhaité que cette COP27 soit le « momentum » du combat de l’adaptation et de l’atténuation qui est la base de toute la problématique des changements climatiques.

Par ailleurs, ce forum de Kinshasa sera l’occasion de construire des partenariats bilatéraux et multilatéraux dans le but de faire avancer les agendas concernant les défis climatiques mondiaux.  

En marge de la cérémonie d’ouverture, le Ministre Jean-Luc ASSI, a présenté les priorités et attentes de la Côte d’Ivoire, à l’occasion d’une concertation ministérielle sur les défis et les perspectives de cette COP27. Dans son intervention, il a indexé la finalisation de l’opérationnalisation de l’Article 6 de l’Accord de Paris. En effet, les négociations lors de la COP26 de Glasgow en 2021 ont certes permis de rendre opérationnel l’Accord de Paris mais quelques aspects de clarifications subsistent sur l’article 6 relatif aux mécanismes de marchés et de non marchés.

Il est revenu sur la mise en œuvre des initiatives d’envergures régionales et la mobilisation des ressources financières pour la mise en œuvre de nouvelles Contributions Déterminées au niveau National (CDN). Il faut rappeler à ce sujet que les pays en développement souhaitent que les pays développés honorent leur engagement de mobilisation de 100 milliards de Dollar Américain tous les ans, pour le compte du Fonds Vert pour le Climat (GCF en anglais).

Enfin, la coopération Sud-Sud et Nord-Sud, en prônant le développement et le transfert de technologies, avec une implication accrue du secteur privé, a fait partie des priorités ivoiriennes soulevées par le ministre.

 

About Author

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable